Vendredi 9 décembre 2016









IDEES ET OPINIONS
Basilique Notre-Dame de l’Assomption des Cayes

Le cardinal Chibly Langlois confère l’ordre du presbytérat à huit diacres du diocèse des Cayes


Auldyng CHARLES Les ouvriers de la vigne du Christ augmentent admirablement à la satisfaction de tous les chrétiens. En témoigne l’ordination à la prêtrise de huit (8) diacres dans le diocèse des Cayes. La cérémonie d’ordination sacerdotale de huit (8) diacres du diocèse des Cayes créait une ambiance sans pareille, de fête et de joie, dans la métropole du Sud. Cette manifestation occasionnait la présence de plusieurs visiteurs dans la zone. En effet le cardinal Chibly LANGLOIS, conférait le samedi 12 juillet 2014 l’ordre du presbytérat à huit (8) diacres dans la Basilique Notre-Dame de l’Assomption des Cayes. Ces nouveaux prêtres, ministres du Christ, il convient de le rappeler, avaient été ordonnés diacres le samedi 22 février 2014 par son Excellence Monseigneur Willy ROMELUS, évêque émérite de Jérémie choisi pour présider la cérémonie, car la date coïncidait avec la consécration officielle de l’évêque titulaire du diocèse des Cayes comme cardinal, Son Eminence Chibly LANGLOIS, par Sa Sainteté le pape François à Rome. Ils appartiennent à la promotion 2006-2013 avec comme patron saint Joseph. Il s’agit des révérends pères : Jean François BONNE-ANNEE; Jean René DARENARD; Jean Bernard FORTUMA; Frantzi JEAN; Pierre Jean-Rilus JOSEPH; Maxène MALIVERT; Maurice-Fils MARSAN; Rock-Faulet ZEPHIR; Ils adoptent comme devise : « Fides, Labor, Caritas » Cet événement heureux attirait dans la basilique Notre-Dame de l’Assomption des Cayes une participation nombreuse de prêtres, religieux, séminaristes, parents, notables, invités, amis et de fidèles accourus de tous les coins d’Haïti. Une longue procession partie de l’Evêché débutait la cérémonie solennelle qu’animaient les membres de la chorale Flamme d’Amour de la Cathédrale. Dans son homélie de circonstance suite aux lectures de la parole de Dieu tirées de : 1 Rois 19, 16-21 Galates 5, 1-18 Luc 9, 51-62, l’officiant principal, Son Eminence le cardinal Chibly LANGLOIS, rappelait aux fidèles leur vocation comme baptisés-saints et apôtres de marcher fidèlement dans les traces du Christ et aux prêtres particulièrement d’exercer le Ministère à enseigner, sanctifier, diriger et guider les chrétiens, puis offrir le saint Sacrifice eucharistique. Suivait le rituel du jour … Avant la fin de la messe, le révérend père Maurice-Fils MARSAN, au nom de ses collègues, gravissait l'ambon pour présenter des remerciements à Dieu par l’intercession de Marie et de saint Joseph pour leurs merveilles dans leur vie. Il continuait pour témoigner de la gratitude et de la reconnaissance profonde à l’endroit du clergé : Leurs Excellences les évêques Willy VERRIER, Guyre POULARD, et le cardinal Chibly LANGLOIS ; et aux Vicaires généraux, curés, prêtres, bienfaiteurs, parrain et marraine de la promotion, professeurs, parents, amis, autorités, musiciens, membres des différentes congrégations religieuses, chorales, directeurs de Chapelles, séminaristes, fidèles pour les avoir soutenus, accompagnés jusqu'à ce jour, tout en les remerciant infiniment. Les musiciens et les membres de la chorale Flamme d’Amour se dépassaient par l’exécution de beaux cantiques sous la direction du maestro Arthur CHERIVAL, aidé de Pierre Herval BELZOR. Une gentille réception organisée dans les jardins de l’hôtel Presqu’île des Icaques, de l’homme d’affaires et hôtelier M Gérard CHALVIRÉ a clôturé la manifestation religieuse du jour. Longue vie sacerdotale, compliments et succès à ces nouveaux ouvriers de la vigne du Christ.











AUTEUR
Auldyng CHARLES auldyngpanorama@yahoo.fr 3829-89 86/ 4397-6161

Réagir à cet article

Les commentaires sont modérés

Chaque contribution postée est soumise à modération. Vous pouvez alerter l'équipe du Nouvelliste, d'une contribution qui vous semble ne pas respecter notre charte en cliquant sur le bouton << Voter contre >>, présent sous chaque commentaire. Notre équipe sera automatiquement prévenue et fera le nécessaire.

La charte de moderation












Haut de la page