Vendredi 9 décembre 2016









SPORT

L’avenir du volley haïtien assuré


Après l’élimination respectivement des sélections nationales masculines et féminines dans le tour final de la coupe du monde de la Fédération internationale de volley-ball (FIVB), zone NORCECA, et au terme des activités organisées par la Ligue de volley-ball de la région Ouest (LVBRO) : le volley-ball a repris droit dans le pays. Dans cette optique, la présidente de la Fédération haïtienne de volley-ball (FHVB) a fait mention de la participation de l’équipe juvénile d’Haïti dans un stage en République dominicaine du 24 juillet au 3 août avant d’annoncer la tenue du championnat national des clubs 2014 au Cap-Haïtien à la fin du mois d’août. Invitée par le ministre des Sports de la République voisine à prendre part dans un stage d’une quinzaine de jours, la sélection juvénile haïtienne s’en est bien comportée et en a bien profité, pour répéter Margareth Graham: “La délégation haïtienne a séjourné pendant environ 12 jours là-bas. Nos jeunes issus de la dernière compétition nationale organisée par la Fédé avaient la possibilité de suivre des cours avec des experts venus du Brésil, de Cuba et de la République dominicaine, a expliqué Madame Graham. Je ne sais quoi dire pour remercier nos collègues dominicains. Ils ont tous payé. Malgré tout, on était en grand danger pour trouver les 1200 dollars US pour faciliter notre déplacement. D’ailleurs, en raison des problèmes financiers, on a déclaré forfait dans le tournoi de la Caraïbe qui se joue à Trinidad & Tobago. Nos techniciens (Suze Gilles de Hinche et Halfdan Ossé de Port-au-Prince) ont qualifié d’excellentes les prestations de nos jeunes”, a fait savoir la présidente de la FHVB d’un air assurant avant de lâcher dans la foulée: “L’avenir du volley haïtien est assuré”. D’autre part, la NORCECA a en effet profité du passage de la délégation haitienne de volley-ball en République dominicaine pour faire don à la FHVB de mille (1000) ballons de volley-ball. Réagissant à ce sujet, Margareth Graham a fait savoir: “C’est une façon pour elle (la NORCECA) d'encourager la Fédération à continuer le très bon travail qu'elle accomplit sur le terrain, surtout avec les jeunes.Ces ballons seront utilisés dans les différents programmes de développement du volley à travers le territoire sur les mois à venir. Ces ballons serviront à l’épanouissement du volley dans les villes les plus réculées du pays”. Reste à savoir si les dirigeants de la FHVB auront la possibilité de dédouaner ces matériels. Parallèlement, la FHVB annonce la tenue du championnat national des clubs 2014 pour la fin de ce mois. “Les 22, 23 et 24 août 2014, le coeur de la ville du Cap-Haïtien battra au rythme du championnat national des clubs. Elles seront seize (16), les équipes masculines et féminines, issues de quatre (4) ligues qui prendront part à cette compétition. Ainsi, les projecteurs sont tournés vers le nord. Je peux vous confirmer déjà qu’on aura le support du ministère des Sports dans le cadre de ces activités pour les jeux d’été. J’en profite pour inviter la presse à y prendre part”, a conclu Margareth Graham dans cette entrevue à Ticket Sport. Si l’on croit les propos de la présidente de la FHVB, le volley-ball se joue à travers neuf (9) des onze (11) départements du pays. Ainsi, la Fédé, dans son souci de vulgariser cette discipline à travers tout le pays, mettra le cap sur le département du Nord-Ouest. Signalons que, présentement, la Fédé organise un camp d’été à travers quarante (40) communes, et ce avec pour objectif principal d’implanter ce sport à travers tout le pays pour que la Fédé ait un vrai championnat national de clubs dans les années qui viennent.











AUTEUR
Légupeterson Alexandre /petoo76@aim.com

Réagir à cet article

Les commentaires sont modérés

Chaque contribution postée est soumise à modération. Vous pouvez alerter l'équipe du Nouvelliste, d'une contribution qui vous semble ne pas respecter notre charte en cliquant sur le bouton << Voter contre >>, présent sous chaque commentaire. Notre équipe sera automatiquement prévenue et fera le nécessaire.

La charte de moderation












Haut de la page