Festival de Jazz de Montréal avec Jean Jean Roosevelt

Je vous rassure tout de suite, je ne suis pas critique culturelle. Je voudrais simplement partager mon expérience comme une personne appréciant la musique et qui a eu la chance de voir la prestation réussie d’un compatriote à l’extérieur d’Haïti. Il s’agit, bien sûr, de la participation de "Janjan" Roosevelt le vendredi 4 juillet 2014 à la 35e édition du festival de jazz de Montréal.

Publié le 2014-07-11 | Le Nouvelliste

Culture -

Je ne connaissais pas réellement cet artiste avant cette rencontre. J’avais été attirée par l’information de sa participation par un article du Nouvelliste. Puis, une amie africaine me fit remarquer qu’un Haïtien serait présent au festival et souhaita aller le voir en ma compagnie. Finalement, grande surprise, en rentrant ce vendredi-là dans mon immeuble, je croise une voisine québécoise qui me dit qu’elle s’en va au festival voir "Janjan" Roosevelt. Cela me faisait déjà plaisir de voir qu’il y avait un grand intérêt, rien que dans mon entourage, à sa présence. Aussi, c’est donc très motivée que je me rendis à la place des arts pour le voir avec mon accompagnatrice d’origine tunisienne. Comme deux bonnes personnes de couleur, nous sommes arrivées en retard, mais ce fut pour un bien. En effet, lors de notre arrivée la glace était, de toute évidence, déjà cassée entre "Janjan" et le public qui l’écoutait. Il avait l’air très à l’aise avec son groupe de musiciens. Il occupait la scène et prenait le temps de parler au public, faisant l’historique de chaque chanson, racontant une anecdote dont découlait sa production. Je suis certaine que les gens du public ne comprenaient pas tout ce qu’il disait en raison de notre accent, mais ils se prenaient au jeu et aimaient le rythme des chansons de "Janjan". Il y avait ceux qui revenaient de la retransmission du match du Brésil et qui étaient enveloppés dans leur drapeau et qui avaient en quelque sorte besoin de ce tempo plus proche de leur propre musique pour poursuivre la fête; mais aussi beaucoup d’Haïtiens d’origine, dont une qui a attiré mon attention, car elle était avec son conjoint qui était caucasien et ce qui semblait être sa fille. Elle cherchait de toute évidence à leur faire connaître un peu de sa culture d’origine. "Janjan" anima très bien le public et sut communier avec lui. Dans une musique, parlant de la question des différences entre les peuples, il invita les gens à l’accompagner, et ceux-ci embarquèrent de bon cœur en scandant des parties de chansonnettes enfantines. Je me surpris à suivre tout autant, avec le sourire, et ma compagne n’était pas en reste. Je suis donc sortie de cette prestation, le sourire aux lèvres, satisfaite de voir un compatriote réussir son temps imparti dans ce grand festival. J’espère que cette vitrine exceptionnelle lui permettra d’aller encore plus loin et d’aider ainsi Haïti à se maintenir sur la scène culturelle internationale dans le domaine musical.

Réagir à cet article