Le Canada réclame Jean Jean Roosevelt

Après avoir donné des concerts à Abidjan et participé au festival Terre de Blues de Marie-Galante, (Guadeloupe), le médaillé d’or des VIIe Jeux de la francophonie ne chôme pas. Du 1er au 6 juillet prochain, il établira ses quartiers au Festival d’été du Québec, de Jazz de Montréal et au Mondial des cultures à Drummonville.

Publié le 2014-06-30 | Le Nouvelliste

Culture -

Qu’ils sont nombreux ces festivals internationaux à solliciter la présence de Jean Jean Roosevelt. Depuis que ce dernier a mis Nice autour de son cou aux VIIe Jeux de la francophonie en septembre 2013, des lauriers ne cessent de pleuvoir sur sa carrière musicale. Après l’Europe et l’Afrique, lui et sa bande mettront bientôt le cap sur l’Amérique du Nord et partageront des scènes avec des célébrités venues des quatre coins du monde. Une occasion qui ne laisse pas le chanteur sur des charbons éteints. « C’est d’ailleurs un honneur, un plaisir de participer aux trois plus grands festivals du Canada. Et aussi de partager la même programmation avec Bruno Mars, Diana Ross, Lady Gaga… », nous révèle-t-il. Pour la deuxième fois qu’il y sera, armé de sa guitare, l’artiste dit garder de bons souvenirs de ce pays où la communauté haïtienne ne passe pas inaperçue. Ayant participé au festival Haïti en folie à Montréal pour la francophonie en 2010, Jean Jean Roosevelt entend marquer cette prochaine tournée d’une pierre blanche. « La dernière fois à Marie-Galante, la Guadeloupe me considérait comme le coup de cœur du festival Terre de Blues, se félicite-t-il. Pour cette tournée au Canada, je ferai tout pour satisfaire le public et le surprendre davantage. » Le 47e Festival d’été du Québec en témoignera. Du 3 au 13 juillet, 300 spectacles, 10 scènes, 11 jours de musique. En plein cœur du quartier historique du Québec, des scènes intérieures et extérieures accueilleront des vedettes internationales, des étoiles montantes et des artistes émergents de tous styles musicaux dont le rock, le hip-hop, l'électro, la chanson francophone et les musiques du monde. Par ailleurs, le Festival international de jazz de Montréal se déroulera jusqu’au 6 juillet. Consacrée par le Guinness World Records comme le festival de jazz le plus important de la planète, la fête musicale comptera la présence de près de 30 pays, 3 000 musiciens et amuseurs publics, 1000 concerts, activités et autres animations. Sa première édition a été inaugurée en 1980 par le célèbre Charles Ray. Sa 35e ne se passera pas sans Jean Jean Roosevelt. Également inscrit dans la programmation du Mondial des Cultures de Drummonville qui se tiendra du 3 au 13 juillet au centre du Québec, l’artiste se dit prêt pour la 33e édition de cet événement qui accueillera une quinzaine d'ensembles folkloriques venus des terres africaines, de l'Amérique latine, en passant par celles d'Asie et d'Europe.

Réagir à cet article