Vendredi 9 décembre 2016









SANTE

Aujourd'hui soyons scatologique et parlons défécation


N’en déplaise à votre odorat, aujourd’hui nos propos vont plutôt voler bas, car nous allons parler du caca ! Ce malodorant produit, qui sort par notre fondement, a l’art de nous rappeler notre animalité tout en effaçant toutes classes sociales. En effet, que nous soyons riches ou pauvres, nobles ou roturiers, à un moment donné, nous sommes bien obligés de nous assoir  sur un trône d’or  ou de nous accroupir pour expulser de nous ce matériel plus ou moins solide, dont nous sommes les seuls à supporter les émanations putrides.  Mais pourquoi sommes-nous obligés  de descendre aussi bas et comment en sommes-nous arrivés à être des êtres remplis de merde ? Je vous invite ensemble à devenir littéralement des fouille-merdes pour découvrir les secrets les plus profonds en souhaitant ne pas trop vous emmerder !

Alors pourquoi produisons-nous des excréments ?

Ils font partie de la famille des excrétas et leur copain de toujours est le pipi. Ce sont en fait des déchets mais n’ont pas la même origine. Les urines sont les déchets d’un corps qui fonctionne, on dit qu’elles sont le produit du métabolisme; les fèces elles, (le caca) sont  ce qui reste de la nourriture qu’on n’a pas pu digérer et assimiler. Ainsi, une personne qui a jeûné n’aura plus de selles mais continuera d’uriner ! Je pense que chacun d’entre nous a pu constater que les selles sont  fonction de ce que l’on mange. Plus l’on mange des mets qui n’ont pas ou peu de déchets et moins on aura à pousser. Faites-en l’expérience, passez la journée à ne manger que du spaghetti avec des gazeuses, et le lendemain les selles seront en petite quantité et même liquide. Pour avoir de bonnes selles bien moulées, il faut donc manger des fibres c'est-à-dire de la cellulose que l’on retrouve dans les végétaux - n’étant pas herbivores, nous ne pouvons la digérer. C’est bien d’avoir de bonnes selles, car cela prévient par exemple le cancer du colon.

Pourquoi sont-elles parfois dures, dures?

Des fois, il faut pousser pour extirper de nous de magnifiques étrons, qui au passage nous éraflent la marge annale, et on les sent passer! Comment de pareils bouts  s’apparentant à du bois peuvent-ils se former en nous ? Tout simplement parce qu’ils font trop de temps dans le gros intestin. En effet, celui-ci a, entre autres rôles la mission  d’assécher le chyme pour le transformer en selles. Les constipés, qui vont sur le trône deux ou trois fois par semaine, auront des selles très dures. Des fois, elles peuvent même constituer de véritable bouchon, le fécalome ne peut s’enlever parfois que par une intervention chirurgicale. Avec une occlusion due à un fécalome, c’est vraiment le cas de dire que l’on est emmerdé !

D’où  vient la couleur ?

Cette adorable couleur nous vient de la décomposition des sels biliaires. Ils leur donnent une couleur dorée qui devient de plus en plus foncée au fur et à mesure qu’ils s’oxydent à l’air ; un régime carné donne des selles brun foncé et un végétarien produit un brun clair. Dans certaines pathologies la vésicule biliaire est bouchée et les excréments seront blanchâtres, on parle alors de selles mastic par analogie. Si elles sont noires, allez vite chez un médecin car cela pourrait être le signe d’un saignement dans le tube digestif, sinon elles seront rouges.

Que contiennent les matières fécales ?

Leur composition est fonction des régimes alimentaires, mais pas uniquement. Les selles dites normales contiennent 75 à 85 % d’eau ; 18 à 22 % de matières sèches constituées essentiellement de:

  • cellules de l’épithélium intestinal (cellules mortes);
  • fibres végétales (de cellulose, constituant essentiel des végétaux et des fibres musculaires non digérables, de lignine);
  • des habituels germes saprophytes (non dangereux pour la santé) constituant la flore intestinale;
  • de substances et composés chimiques de l’organisme provenant de la bile, des sucs du pancréas (enzymes encore actives), des parois intestinales.

D’ où viennent les odeurs ?

Mais des gaz provenant de la fermentation des selles. Ils contiennent du sulfure d’hydrogène et des mercaptans.

En conclusion, les selles font partie de la vie et il faut les regarder pour être sûr que tout va bien. Cependant, elles doivent être stockées dans des endroits spéciaux pour éviter toute contamination. C’est ce qui arrive avec le choléra: les excréments d’un autre vous arrivent dans un grand verre d’eau non traitée, merde alors !

Dr Philippe Desmangles

 

 

 











AUTEUR

Réagir à cet article

Les commentaires sont modérés

Chaque contribution postée est soumise à modération. Vous pouvez alerter l'équipe du Nouvelliste, d'une contribution qui vous semble ne pas respecter notre charte en cliquant sur le bouton << Voter contre >>, présent sous chaque commentaire. Notre équipe sera automatiquement prévenue et fera le nécessaire.

La charte de moderation












Haut de la page