Samedi 24 septembre 2016









INTERNATIONAL

François Hollande, l'investiture normale

La passation de pouvoir avec Nicolas Sarkozy a lieu ce mardi. Le nouveau Président veut marquer sa cérémonie d'investiture du sceau de la sobriété.


Un président sort. L'autre entre. A 10 heures, François Hollande pénètrera dans la cour d'honneur de l'Elysée pour un tête-à-tête "secret défense" d'une trentaine de minutes avec Nicolas Sarkozy. Lorsqu'il aura reconduit celui-ci jusqu'au perron, sa cérémonie d'investiture pourra commencer. Un rite au protocole très strict, mais dans lequel chaque nouvel hôte de l'Elysée impose sa marque. Pour François Hollande, le "président normal", ce sera celle de la "sobriété". Peu d'invités En 1981, la salle des fêtes de l'Elysée était pleine à craquer : François Mitterrand avait convié un demi millier de personnes. La liste de François Hollande, qui prononcera un court discours, est beaucoup plus restreinte. Outre les corps constitués (présidents du Sénat...), seule "une trentaine" d'invités personnels a reçu le carton. Les ex-Premiers ministres socialistes, plusieurs Prix Nobel et une petite délégation de parlementaires corréziens notamment. Les dirigeants syndicaux seront également présents. Pas de glamour Nicolas Sarkozy avait fait sensation : caresse sur la joue de son épouse, mise en scène façon Kennedy de sa famille recomposée de 5 enfants, dont son fils Louis louchant sur le collier de grand-croix de la Légion d'honneur... Aujourd'hui, les quatre enfants de François Hollande et ceux de sa compagne Valérie Trierweiler seront absents. "Nous devons faire une République irréprochable", a expliqué Ségolène Royal. Une Citroën Pas question de jouer la carte de la décontraction en remontant les Champs-Elysées à pied, comme Valéry Giscard d'Estaing en 1974. Après la cérémonie, François Hollande prendra place dans une Citroën DS5 décapotable flambant neuve pour aller rendre hommage au Soldat inconnu. Avant lui, René Coty et le général De Gaulle avaient aussi choisi une voiture de la marque aux chevrons. Des symboles François Mitterrand avait rendu hommage à Jean Jaurès, Jean Moulin et Victor Schoelcher; Jacques Chirac au général de Gaulle; Nicolas Sarkozy à la Résistance et à Guy Moquet. François Hollande le fera en début d'après-midi à deux autres figures : Jules Ferry et Marie Curie, symboles de "l'éducation", de la "jeunesse" et du respect de la "laïcité" qu'il a érigés en priorités.











AUTEUR

Réagir à cet article

Les commentaires sont modérés

Chaque contribution postée est soumise à modération. Vous pouvez alerter l'équipe du Nouvelliste, d'une contribution qui vous semble ne pas respecter notre charte en cliquant sur le bouton << Voter contre >>, présent sous chaque commentaire. Notre équipe sera automatiquement prévenue et fera le nécessaire.

La charte de moderation












Haut de la page