Lundi 26 septembre 2016









INTERNATIONAL

Une explosion fait plusieurs morts dans la capitale colombienne


L'explosion qui a frappé, mardi 15 mai, le nord de Bogota, la capitale colombienne, a fait au moins cinq morts et dix-sept blessés, a-t-on appris auprès de la municipalité. D'après le chef de l'Etat, Juan Manuel Santos, elle visait l'ancien ministre de l'intérieur Fernando Londoño, qui " se trouvait dans sa voiture blindée". "Les services d'urgence ont été immédiatement activés" et les personnes touchées conduites à l'hôpital, a déclaré à la presse un porte-parole de la municipalité. L'explosion a eu lieu en fin de matinée, vers 11 heures locales (18 heures à Paris), sur l'avenue Caracas, un axe très fréquenté de la ville. Selon des témoins, elle se serait produite dans un véhicule de transport public, une information qui n'a pas été confirmée officiellement. Le trafic a été totalement interrompu dans ce secteur où se trouvent de nombreux commerces ainsi que des universités. Quelques heures plus tôt, les autorités avaient annoncé avoir déjoué un attentat à la voiture piégée devant le siège de la police à Bogota, une tentative attribuée à la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Fondée en 1964, les FARC comptent encore quelque neuf mille deux cents combattants, repliés dans les régions rurales du pays, après avoir été chassées des villes dans les années 2000, à la suite d'une série de revers militaires qui ont divisé leurs troupes de moitié en dix ans.











AUTEUR

Réagir à cet article

Les commentaires sont modérés

Chaque contribution postée est soumise à modération. Vous pouvez alerter l'équipe du Nouvelliste, d'une contribution qui vous semble ne pas respecter notre charte en cliquant sur le bouton << Voter contre >>, présent sous chaque commentaire. Notre équipe sera automatiquement prévenue et fera le nécessaire.

La charte de moderation












Haut de la page