Chancy Victorin

Journaliste | Le Nouvelliste

chancyvictorin@ticketmag.com

Il est de ces histoires d’institutions qui semblent être décidées par les cieux. C’est le cas de celle de la chorale Chœur Séraphique qui se rapproche de ses 10 ans, cette année de 2017. En 2007, frère Norbert, de la communauté du Sacré-Cœur, eut l’inspiration de monter l’ensemble avec les 9 jeunes...

L’admiration de Régine Mont-Rosier Jolicoeur pour Maurice Sixto ne date pas d’hier. Il y a environ une douzaine d’années, elle a fait une adaptation de « Sentaniz ». Quand elle parle du célèbre conteur, c’est avec les yeux fermés, empreints de la déférence qu’on a pour un aîné. « Maurice Sixto se n...

Ils bossent en « open space » dans un semblant de condo au coeur d'un quartier verdoyant, frais où l’on entend chanter des oiseaux perchés sur les arbres. C’est déjà un avantage sur leurs compétiteurs pour le trio de Catch agency qui se veut très innovateur dans ses propositions sur le marché du div...

À cette date, le désir de Makenzy Orcel de voir son texte « Jera ak Jèta » représenté ne s'est pas tout à fait concrétisé. Il faut rappeler à nos lecteurs que la représentation à la Fokal prévue pour le 14 juin a été reportée à cause d’une situation de panique qui prévalait dans le voisinage de l’i...

Les 16 et 17 juin, sur les planches de la Union School l’Institut de danse Lynn Williams Rouzier a représenté « A midsummer night’s dream ». Le ballet qui tient en une heure et quart est aussi complexe que l’histoire dont elle est adapté. Les danseurs, d’âge divers, évoluent sur fond d’un paysage ve...

Qui n’a pas remarqué les affiches des « Rencontres des musiques du monde » à travers le pays ? Cette affiche aux couleurs vives avec une représentation de notre Émeline Michel « Bleu et rouge ». Il s’agit bien de ce festival initié depuis 2015 par Tamise en collaboration avec Caracoli qui tourne aut...

Jusqu'à l'âge de 13 ans, Karol Ann Vilaire Zenny ne s'imaginait pas un jour à la tête d’une école de danse qui passe cette année le cap des 16 ans d’existence. Or déjà à 7 ou 8 ans, la plus jeune des deux soeurs Vilaire évoluait au sein de la Haitian american academy of ballet. “ J’y allais parce qu...

Nommée après l’agbaraya Toya (guerrière dahoméenne qui a initié Jean Jacques-Dessalines au génie militaire), la Fondation Toya est une structure, selon sa vice-présidente Nadine Louis, qui vise à l’encadrement des filles et des femmes. Sa mission est de renforcer leurs capacités afin de les rendre...

Livres en folie, le plus grand rendez-vous avec le livre en Haïti. C’est l’occasion idéale de faire le plein de livres, de se gâter et de gâter les siens. Ce à un prix revu à la baisse pour tous les titres. Mais il est évident que quiconque aura du mal à se retrouver dans une liste de 145 auteurs e...

. On a toujours associé à tort l’IDLWR au ballet folklorique. Même si, en mars, l’école a présenté un spectacle baptisé Rootz, par conséquent 100 % racine, ce n’est point une raison suffisante pour ne la confiner qu’aux rythmes du terroir. Lynn rappelle que la base de son institution est le ball...