Jack Guy Lafontant a rencontré Joseph Lambert qui lui demande d’agir dans le sens de l’intérêt national

Publié le 2018-07-11 | Le Nouvelliste

National -

Le chef du gouvernement, Jack Guy Lafontant, que plusieurs secteurs de la vie nationale appellent à démissionner, a tenu le pays en haleine tôt ce mercredi. Le patron de la Primature a en effet convoqué les journalistes pour un point de presse à 11h. Après une heure de retard, son directeur de communication, Richardson Séraphin, est venu annoncer aux travailleurs de la presse que le PM rencontre le président du Sénat, Joseph Lambert. « Il fera son intervention après son tête-à-tête avec le sénateur Lambert. Il ne viendra pas à la salle de presse habituelle. Vous êtes priés d’aller installer vos matériels dans la salle de rencontre », a-t-il demandé aux journalistes qui ont d’abord protesté avant de prendre l’escalier pour se rendre à la petite salle qui abrite la conciliabule.

Le PM Jack Guy Lafontant n’avait besoin que de 53 secondes pour faire le compte-rendu de sa rencontre avec le président du Grand corps Joseph Lambert. « Ce matin c’est avec plaisir que nous avons rencontré l’honorable sénateur et président du Sénat Joseph Lambert. Au cours de notre dialogue ce matin, nous en avons profité pour faire le tour en ce qui concerne notre dénominateur commun qu’est Haïti. Nous avons bien sûr profité de cette rencontre pour parler de la conjoncture politique », a dit le chef de la Primature avant de passer la parole à son hôte.

Pour sa part, l’élu du Sud-Est a souligné que la réunion a été réalisée à sa demande. « J’apprécie le fait que vous avez répondu favorablement à la demande de réunion que j’avais introduite auprès de vous (...) Je suis content de voir toute la sincérité et la bonne foi qui vous animent depuis votre arrivée à la Primature », a-t-il dit, rappelant que le gouvernement n’est autre que l’émanation du Parlement. À cet effet, Joseph Lambert ajoute qu’il a estimé que c’était fondamental d’échanger avec le chef du gouvernement sur les questions ayant rapport avec le pays et la conjoncture.

Dans la foulée, Lambert indique que les échanges ont été fructueux et allaient dans le sens de l’intérêt national. « Comme président du Sénat, nous avons constaté ce qui s’est passé dans le pays durant ces derniers temps. Aujourd’hui il faut continuer à avancer dans la sérénité et dans le calme. Il faut prendre toutes les mesures appropriées afin de remettre le pays sur les rails », a-t-il expliqué. Celui qui s’autoproclame animal politique n’a pas précisé les mesures appropriées qu’il faut prendre pour remettre le pays sur les rails. A un moment où plusieurs secteurs de la vie nationale réclament la démission de Jack Guy Lafontant à la tête du gouvernement, Joseph Lambert est vague et mystérieux sur le sujet. « Nous sommes dans une Primature avec un Premier ministre en exercice (...) Sur la question de la démission du Premier ministre, je vous dis que la Constitution prévoit comment il arrive à la tête du gouvernement et comment il part », a-t-il lancé de manière laconique. Sur Twitter, Joseph Lambert a pourtant fait un appel du pied au patron de la Primature. « La politique a ses exigences. Ce matin j’ai rencontré le Premier ministre Jack Guy Lafontant qui devra agir dans le sens de l’intérêt national », a-t-il écrit.

Ses derniers articles

Réagir à cet article