« En cette conjoncture politique d'omelette, il faut casser les œufs» dixit Joseph Lambert

Le président du Sénat Joseph Lambert annoncé que sur demande du Corps législatif, les trois pouvoirs de l’État se réuniraient le lundi 9 juillet 2018 dans l'après-midi pour décider d'une issue à la crise qui sévit dans le pays depuis la décision du gouvernement d'augmenter le prix du carburant sur le marché haïtien. Selon Joseph Lambert qui a rencontré des journalistes au parlement, les parlementaires allaient plaider pour « une autre séquence » afin de rétablir la confiance de la population.

Publié le 2018-07-10 | Le Nouvelliste

National -

Pour cette conférence de presse, le président du Sénat Joseph Lambert était entouré des sénateurs Youri Latortue de l'Artibonite, Willot Joseph du Centre, Francenet Dénius des Nippes, Jean Marie Ralph Fethière du Nord et Richard Lénine Hervé Fourcand du Sud. A vrai dire, en ces temps de crise, ces sénateurs n'étaient pas au Parlement pour rencontrer la presse, mais se trouvant nez à nez avec ces journalistes friands d'informations, ce qui les a conduits en ce lieu en pareilles circonstances, les élus en ont profité pour dévoiler leur dernier coup de maître.

Dès le début de la conférence, le président du Sénat a jugé bon de tirer les parlementaires du bord du gouffre de la furie populaire. Il rappelle, pour se laver les mains, qu'il avait prédit pareils tumultes lors de son discours pour l'ouverture de la deuxième session de l'année législative en cours. Pour bannir tout sentiment égoïste, l'animal politique souligne avoir parlé selon ce qui a été discuté et accepté en conférence des présidents.

Rappelant que la démocratie « est un jeu extrêmement complexe » et « qu'il faut être un démocrate dans l'âme pour jouer le jeu de la démocratie », le président Joseph Lambert a annoncé qu'une « rencontre de haut niveau » allait se dérouler ce lundi 9 juillet 2018 dans la capitale entre les présidents des deux branches du Parlement, le président Jovenel Moïse et le représentant du pouvoir judiciaire.

L'objectif de cette réunion selon Joseph Lambert, c'est d'atténuer la question, redonner confiance à la population, permettre à ce que la vie reprenne dans la société.

A ce carrefour, Joseph Lambert a tenu à rappeler à tous les secteurs que le Parlement « entend assurer pleinement son rôle en tant qu'institution légitime de l'État, ce, contre toutes dérives antidémocratiques, totalitaires et autocratiques qui pourraient animer quel que soit le groupe ».

Par cette mise en garde Joseph Lambert avait indiqué que toutes les dispositions nécessaires seraient prises lors de cette rencontre afin de pouvoir satisfaire les revendications de la population. Et pour justifier que rien ne sera négligé sur la table des discussions, l'élu du Sud-Est avait confié que « le pays est dans une conjoncture politique d'omelette et qu'en pareilles circonstances, quelles que soient les conditions, on est obligé de casser les œufs », comme pour annoncer des sacrifices au niveau du gouvernement.

Ses derniers articles

Réagir à cet article