ILS ONT DIT

Le journal du Mondial du 6 juillet 2018

Publié le 2018-07-09 | Le Nouvelliste

Sport -

Antoine Griezmann (attaquant de l'équipe de France :"(sur le fait de ne pas fêter son but) C'était par respect, par rapport à mes amis uruguayens, qui m'ont aidé lors de mes débuts professionnels. La joie était là mais j'étais respectueux. Mais on est très heureux d'être en demi-finale. (sur le but) Raph (Varane, NDLR) va se placer, il me demande de faire une feinte et de mettre le ballon au point de penalty, j'essaie de la mettre là où il veut et lui coupe bien... Il reste encore un match avant une potentielle finale, il faut être concentrés. On va fêter ça ce soir, on est très heureux mais on ne va pas faire n'importe quoi. Il reste quatre jours."

Hugo Lloris (gardien de l'équipe de France): "C'est un grand moment. Il faut féliciter tout le monde, on a su réélever notre niveau quand il le fallait dans un match compliqué, difficile. Ca montre le tempérament de l'équipe car il y a eu beaucoup de combats, de duels aériens. C'est leur point fort et les mecs ont été énormes. Ensuite, il fallait surtout pas prendre de but car ils savent très bien défendre. L'avantage à la pause nous a bien aidé dans la gestion du match, pour gérer la fin de match. (sur son arrêt devant Caceres) Il fallait surtout se relever très vite pour éviter de donner une deuxième chance à bout portant... C'est une action importante du match, il fallait répondre présent et éviter que l'Uruguay ne revienne."

Kylian Mbappé (attaquant de l'équipe de France): "On est très contents, on a surtout fêté avec un cri de guerre, on s'est félicités les uns les autres car c'est une sacrée performance. On aura le temps de se projeter. On va regarder l'autre match, pour connaître notre adversaire. (sur le fait de jouer une demi-finale de Coupe du monde à 19 ans) J'ai travaillé pour ça toute l'année, j'en rêve depuis que je suis tout petit. C'est quelque chose de grand. (sur Didier Deschamps) Il m'a toujours fait confiance et j'essaie de lui rendre sur terrain, j'ai l'impression que ça se passe bien. Au fur et à mesure, on va mieux: les bonnes performances, ça soude une équipe. Mais il reste plus dur: il nous faut jouer encore une demie avant la finale."

Raphaël Varane (défenseur de l'équipe de France): "C'est de la joie, de la joie à l'état pur, c'est magnifique. J'avais dit à Antoine de me la mettre là avant le coup franc et il me l'a mise parfaitement. J'ai plutôt bien choisi mon moment pour mettre un but, c'est que des émotions."

Ngolo Kanté (milieu de terrain de l'équipe de France): "Je pense que, cette année, on a une belle équipe, un beau groupe: tout le monde donne le maximum pour aller le plus loin possible. Il reste deux matches. Il y a eu beaucoup de combats, de duels et on a su répondre présents. Nous qualifier, c'était l'objectif avant le match. On a tout donné, c'est mérité. Mais on a un prochain match qui arrive rapidement, il faut récupérer. Dans le groupe, c'est que de la joie, on a un groupe de joueurs, le staff... beaucoup de monde... on apprécie tous d'être ensemble et de gagner ces matches."

Diego Godin (défenseur et capitaine de l'Uruguay): "Nous n'avons rien à nous reprocher, nous avons tout donné. Nous partons la tête haute. J'ai seulement des mots de remerciements pour l'équipe et les supporters. Nous commettons tous des erreurs, Fernando (Muslera, coupable d'une erreur grossière sur le second but français) reste un tres bon gardien.

Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article