L'équipe de France célèbre au son du compas grâce à Kimpembe !

PUBLIÉ 2018-07-10


Ils sont nombreux les haïtiens qui ont gardé un souvenir amer du sacre de la France en 1998. Les fans de la seleçao n’ont en effet pas pardonné à l’équipe, menée à l’époque par Didier Deschamps, d’avoir remporté la finale de la Coupe du monde de 1998 (3-0) face à une équipe brésilienne qui comptait dans ses rangs des joueurs comme Ronaldo, Roberto Carlos et Rivaldo. Pourtant, 20 ans plus tard, l’équipe française a réussi à séduire les haïtiens par le biais d’un de ses joueurs : Presnel Kimpembe. Né d’un père congolais et d’une mère haïtienne, le jeune défenseur a visiblement gardé des liens avec la patrie de sa mère, si l’on en croit sa connaissance des tubes compas. Kimpembe, pour célébrer la victoire de la France face à l’Uruguay, a fait danser ses coéquipiers au rythme de la musique de Nemours Jean-Baptiste tant dans le bus que dans l’avion qui ramenait les joueurs français vers Saint-Petersbourg où ils discutent la demi-finale de la Coupe du monde 2018.

Presnel Kimpembe est celui qui a orchestré cette folle ambiance avec son haut-parleur qu’on le voit emporter partout dans ses nombreuses « Stories » et celles du compte officiel de l’équipe de France sur Instagram. Nos compatriotes étaient surpris et contents de voir les bleus chanter à tue-tête et danser à corps perdus au rythme des chansons de Carimi (dissout malheureusement en juillet 2016) et de Maestro, entre autres. Fiers de voir des étrangers et surtout des français malgré nos contentieux historiques et soi-disant footballistiques danser au son du compas direct vieux bientôt de 63 ans, certains supporteurs haïtiens, les moins rancuniers, pourraient bien pardonner aux bleus et leur dire « Allez ! » pour la suite de la compétition pour ce geste combien significatif même quand il y avait un fils d’Haïti chérie d’origine, derrière tout ça.



Réagir à cet article