Technologie/ Entreprise

Lagel, une plateforme virtuelle pour faire des affaires

Quelque 15 000 personnes utilisent depuis près cinq mois l’application «Lagel» qui est une plateforme virtuelle permettant aux vendeurs d’offrir en affaires directement produits et services à leurs clients. Cette application créée par trois jeunes Haïtiens résidant aux États-Unis d'Amérique - Ally Simbert, Brunel Cherry et Marc Jerry Estinville - offre l’avantage à tous les professionnels de présenter n’importe quel produit sur la plateforme disponible à tous les utilisateurs sur Play Store et Apple Store.

Publié le 2018-07-11 | Le Nouvelliste

Economie -

5 000 produits, tels que des voitures, des appareils électroniques, des vêtements, des chaussures et même des maisons partout en Haïti sont actuellement mis en vente par 15 000 personnes sur Lagel, cette nouvelle vitrine qui n’existe que depuis moins de cinq mois. L'objectif principal de Lagel est d'améliorer la vie des Haïtiens, notamment des entrepreneurs et de donner à tous l'opportunité de gagner dans un environnement commercial très difficile. Car, pour chaque entrepreneur qui réussit, c'est toute une famille et éventuellement une communauté entière qui bénéficie de nouveaux emplois et opportunités.

« Cette application gratuite permet d'acheter et de vendre tout ce que vous voulez à travers votre communauté de marché local en 3 étapes : prenez une photo de l'article que vous souhaitez vendre, mettez une brève description, et publiez-la immédiatement pour que tout le monde puisse le voir, a déclaré Marc Jerry Estinville, P.D.G. de Lagel, Inc. Cette entreprise est soutenue par un investisseur américain ayant des liens étroits avec Haïti. Nous sommes en négociation avec d'autres investisseurs. Nous espérons atteindre notre objectif afin de recevoir suffisamment de capitaux pour faire croître l'entreprise à travers Haïti et éventuellement à travers le monde.»

À en croire Marc Jerry Estinville, les gens peuvent également utiliser Lagel pour acheter tout ce qu'ils veulent en quelques minutes en entrant directement en communication avec les vendeurs à travers un système de chat intégré similaire à WhatsApp.

«Jusqu'à présent, 15 000 personnes ont déjà utilisé l'application Lagel pour faire des affaires. Des centaines d'entrepreneurs comptent sur Lagel pour leurs prochaines ventes et beaucoup ont souligné l'impact positif que Lagel a eu sur leurs affaires. Nous espérons étendre Lagel à plus de 100 000 personnes dans les 12 prochains mois. À long terme, nous espérons que l'influence de Lagel sera similaire à Google aux États-Unis», prévoie l’entrepreneur qui affirme avoir créé ce marché pour s'assurer que toute personne ayant une idée ou une entreprise réussisse.

« Nous avons créé ce marché qui ne peut pas être brûlé par les bandits. Il ne faut que quelques minutes pour vendre n'importe quel produit en Haïti. Il est définitivement temps pour la révolution technologique qui a eu lieu partout dans le monde d'arriver enfin en Haïti, ce qui va changer de nombreuses vies et créer des milliers d'emplois. Lagel vise à être au centre de cette révolution et se concentre actuellement sur l'inscription d'un grand nombre de personnes à travers l'application avant de charger certains commerçants qui visent à utiliser l'application pour vendre des produits ou faire de la publicité pour leurs produits.»

Détenteur d’une maîtrise en business administration de University of Florida et d’un diplôme en sciences économiques de la Florida International University (FIU), Marc Jerry Estinville a eu plusieurs expériences de travail de startups jusqu'aux grandes entreprises américaines. Homme d’entreprise, il a fondé en 2015 sa première entreprise technologique à Miami, « Stopoint », un magasin de gadgets en ligne. Cette entreprise, selon lui, a eu beaucoup de succès et a été reconnue par une variété d'agences de presse aux États-Unis dont NBC, Miami Herald, CNET et le Wall Street.

Amos Cincir
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article