Un forum de deux jours sur l’entrepreneuriat et l’emploi dans le Nord-Est

À l’initiative de Plan International avec le support de plusieurs partenaires, dont le ministère de la Jeunesse des Sports et de l’Action civique (MJSAC), un forum sur l’entrepreneuriat et l’emploi a été organisé les 28 et 29 juin 2018 dans la commune de Fort-Liberté. L’objectif de cette initiative que les organisateurs souhaitent pérenne est de permettre aux jeunes de ce département de se cultiver à l’entrepreneuriat et s’introduire comme il faut sur le marché du travail.

Publié le 2018-07-03 | Le Nouvelliste

Economie -

« Depuis le tremblement de terre, le Nord-Est, est après la capitale, le principal pôle d’investissement du pays », c’est l’aveu de Pierre Ary président de la Chambre de commerce du Nord-Est invité à prendre la parole dans le cadre de la toute première édition du forum sur l’entrepreneuriat et l’emploi initié par Plan International à l’hôtel Le Marien, Fort-Liberté, les 28 et 29 juin 2018. L’investisseur évoque à titre d'exemple la zone franche, les parcs industriels mais aussi l’Université de Limonade. Selon lui, il s'agit d'un démenti à une idée répandue qui tend à placer son département en queue du peloton. « Nous autres du Nord-Est, nous sommes plutôt discrets. Nous pêchons par le manque de culture de lobby. C’est malheureusement cette discrétion qui occulte, aux yeux des outsiders, un mouvement de progrès assez perceptible par contre », confie l’entrepreneur.

Stephan Dona, responsable de l’unité de Programme du Nord-Est de Plan International, explique que ce forum a été pensé dans l’optique de pousser les jeunes à contribuer au développement de leur département en montant des entreprises ou en s’intégrant comme il faut sur le marché du travail. « Initier, précise-t-il, les jeunes à l’entrepreneuriat rejoint parfaitement la mission de base de Plan qui est de travailler avec des enfants et des jeunes ». Plus loin, il ajoute que l’une des missions de cette initiative que son organisation souhaite pérenniser est de permettre aux jeunes de dialoguer directement avec des entrepreneurs qui ont pignon sur rue dans le département afin de leur permettre de s’inspirer de leurs expériences.

Jove Jean Lamour, directeur départemental du MJSAC explique, pour sa part, que son institution supporte ce forum parce que ce dernier rejoint parfaitement l’un des trois axes fondamentaux fixés par l’actuelle ministre Régine Lamur. « Vu de l’extérieur, le MJSAC est perçu comme une entité dédié aux sports. Au sein du ministère, la promotion de l’entrepreneuriat à l’intention des jeunes fait partie de nos priorités », avance le directeur départemental. Il a fait remarquer que son institution a mobilisé des ressources financières mais aussi son personnel local pour contribuer à la réussite de ce forum. Le ministère a énormément contribué à la mobilisation des jeunes issus de regroupements divers établis dans les 13 communes du Nord-Est.

Parmi ces regroupements qui ont dépêché des jeunes au forum de deux jours, il y a la Fondation haïtienne de réhabilitation (Fonhare). Selon Dr Ivens Louis, fondateur de cette structure, un forum sur l’entrepreneuriat qui mettrait les jeunes vivant avec un handicap ne serait pas inclusif. « Au sein de la Fonhare, notre mission c’est de faire en sorte que les jeunes vivant avec un handicap aient les mêmes possibilités d’accès à l’emploi et qu'ils puisse monter leurs propres affaires », a souligné le médecin.

Michel-Ange, 29 ans, étudiant finissant en agronomie, explique avoir été attiré par le forum dans l’optique d’enrichir ses connaissances en agro-industrie, domaine dans lequel il souhaite faire carrière. « À la fac, on nous enseigne les théories, ici on rencontre des gens qui nous parlent de leurs expériences. C’est de loin plus instructif », se réjouit-il.

Cherline, 19 ans, est en NS3. Cette jeune fille, qui représente un regroupement d’artisans, affirme que jusque-là elle ignorait que le miel était un produit rentable. « À force d’écouter l’une des intervenants sur la rentabilité et les techniques d’extraction du miel, je peux vous avouer que j’ai pris goût. Je me vois déjà monter une ferme de production de miel », s'empresse de confier la jeune femme.

Le forum où plusieurs investisseurs de secteurs divers du Nord-Est et d’ailleurs s’est bouclé avec la promesse de Plan International de le pérenniser. Le directeur régional a assuré qu’un suivi des retombées de cette toute première édition serait mené dans les prochains jours.

Ses derniers articles

Réagir à cet article