Éliminatoires Coupe du monde de football féminin U17 : Phase CONCACAF/Match de classement

Haïti U17 : Si près et pourtant si loin de l'Uruguay

Battue 1-2 ce mardi au IMG Academy Soccer Field, la sélection nationale haïtienne U-17 de football féminin a perdu ses dernières illusions dans la course à un billet qualificatif pour Uruguay 2018. Melchie Daelle Dumornay aura tout tenté mais elle était trop isolée et le banc ne l'a vraiment pas aidé

Publié le 2018-06-12 | Le Nouvelliste

Sport -

Les yeux noyés de larmes, les U17 haïtiennes laissent le IMG Academy. Elles viennent de perdre leur dernière chance de qualification pour le Mondial uruguayen en perdant le match de qualification 1-2 devant le Canada. Les encouragements des quelques fans haïtiens fiers de leur prestation n'ont pas à la hauteur de leur déception. elles étaient si près du but.

Le match

Conseillé un peu de toute part après sa défaite devant une formation des États-Unis 2-3, à la hauteur de l'équipe haïtienne, le staff technique revient à son 4-2-3-1 habituel composé de Madelina Fleuriot #1 - Ruthny Mathurin #4, Dougenie Tabitha Kerby Joseph#2, Estericove Joseph #5, Milan Raquel Joseph #19 - Angeline Gustave #6, Danielle Dani Etienne #15 - Rachelle Caremus #13, Melchie Daelle Dumornay #10 (capt), Bethina Petit-Frère #14 - Flero Dina Surpris #20 (un choix étonnant vu le volume de travail qu'avait effectué cette fille devant les États-Unis, ce qui logiquement aurait demandé qu'elle soit mise au repos).

Le Canada a lui aussi choisi un 4-2-3-1 composé de Anna Karpenko #1 - Julianne Marie Rita Vallerand #20, Maya Aliyah Antoine #5, Jade Élizabeth Rose#19, Jade Yuk Fun Riviera #3 - Catlin Carmel Shaw #8, Wayny Natasha Nguengn Balata #15 - Senta Joy Matha Thurton #7 , Sonia Su May Mak Walk #4, Jordyn Pamela Huitema #9 (capt) et Oluwataniola Mojisols Akindoju #12.

Le Canada tente d'assomer Haïti d'entrée mais graduellement Haïti rentre dans le match même si Flero Dina Surpris montre des signes de fatigue énormes, même si Dougenie, Milan, Angeline, Danielle, Ruthny sont au-dessous de leurs performances habituelles, même si Melchie se trouve trop isolée dans l'entonnoir que lui réserve les Canadiennes. Après un premier corner concédé dès la 3e minute, les Haïtiennes rentrent graduellement dans la partie, mais l'enjeu crispe le match. Si le Canada se fait quelquefois dangereux comme sur cette frappe de Huitema, capté en 3 temps par Madelina mais qu'on croyait avoir franchi la ligne (23e), Haïti répond bien comme cette balle déviée en corner par la main gauche de Maya Aliyah (31) ou cette tentative lointaine de Melchie (34e). Flero Dina Surpris obtient la première occasion franche de la partie à la 36e mais, trop fatiguée, la native de Carrefour, qui a grandi à St-Marc, prend trop de temps pour effectuer son enchaînement permettant au défenseur canadien de lui chiper le ballon. Melchie, d'une frappe croisée, oblige Anna à plonger (37e) puis manque le cadre de peu sur un coup franc direct (45e). Si personne n'est parvenue, à ouvrir la marque à la fin des 45 premières minutes, Haïti prend un léger ascendant avant la pause. De bon augure pour la suite.

Le but qu'il ne fallait pas encaisser

De retour des vestiaires, le staff technique décide de garder Flero Dina comme sur un ordre venu d'ailleurs. Même cas pour Milan Raquel et celles qui ont montré des faiblesses. Le Canada observe et s'appuie sur notre manque de concentration pour ouvrir le score sur un petit coup franc anodin, mauvaise communication dans une défense non concentrée, Huitema, bien servie en profondeur, s'empare du ballon pour anticiper sur la sortie de Madelina en trombe (48e). Et ça fait 1-0 pour le Canada.

Mais même menée 1-0 Haïti ne baisse pas les bras. Les Canadiennes durcissent le ton avec Maya Aliyah Antoine qui commet une vilaine faute sur Rachelle (54e) sans avertissement. À l'heure de jeu, Abaina Louis fais son entrée en jeu à la place de Flero Dina qui va permutter avec Bethina Petit-Frère passée à la pointe de l'attaque. Melchie loupe le cadre (67') sur une balle qui fait frémir le stade, Bethina, un peu malchanseuse, manque le cadre 3 minutes plus tard(70'). Les Canadiennes se la jouent plus dur, Dieunica remplace Danielle (72') pour le 2e changement haïtien, Thurton est remplacée par Novak (72) côté Canada. L'entrée de Dieunica libère un peu plus Rachelle qui d'une louche superbe, met Melchie en orbite. Devant le coup de rein dévastateur de la Mirebalaisienne, Anna Karpenko recourt à la faute et concède le penalty que transforme aisément Melchie Daelle à la mode Neymar (74e).

Abaina, très technique, apporte un souffle nouveau à l'équipe haïtienne. Virevoltant rapide, elle fait des misères à la latérale droite de la formation canadienne. Williams Anderson Alana rentre alors dans la partie à 7 minutes de la fin (83) pour peser un peu plus sur la défense haïtienne. Sur un corner venu de la gauche, c'est elle qui en effet va battre Madelina Fleuriot pour donner l'avantage mais aussi le but de la qualifcation aux Canadiennes (88e). On regrette seulement que les arbitres aient laissé passer cette charge grossière de Maya Aliyah Antoine en pleine surface de réparation (90+1) consacrant ainsi la victoire de l'équipe canadienne 2-1. Haïti n'ira pas en Uruguay.

«Vous étiez chanceux en janvier mais ce n'est pas le cas cette fois», clamera une supportrice un peu vindicative de la formation canadienne. Fiorda Charles, un peu isolée dans la défaite mais limitée dans ses décisions comme dans le fait d'aligner Flero Dina trop fatiguée après l'énorme travail réalisé dimanche face aux Américaines, ne trouve pas les mots. Elle avait la qualification à porté de main pour devenir la première femme de l'histoire à qualifier une équipe haïtienne de football féminin pour une phase finale de Coupe du monde.

Déjà, lundi, un signe annonciateur laissait comprendre que le coach était limité dans ses manoeuvres lors de la préparation de la rencontre puisque Stephan Defour avait stoppé la séance de travail qu'effectuait Fiorda pour préparer un set play qui, de fait, n'a jamais été utilisé dans la partie. Le reste sera dans mon livre sur les U-17.

Pour memoire ce sont les Etats Unis qui ont remporte la phase Concacaf en dominant le Mexique 3-2 en finale

Enock Néré
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article