Les bâtonniers du pays au Cap-Haitien pour leur 14e retraite

Publié le 2018-06-12 | Le Nouvelliste

National -

La deuxième ville du pays a acueilli, le week-end dernier, la 18e retraite de la Fédération des barreaux d'Haïti (FBH).

Le président de la FBH, Me Stanley Gaston, a tenu a préciser, d'entrée de jeu, que les retraites de la Fédération se déroulent chaque trimestre dans une juridiction de justice du pays et permettent de débattre des sujets concernant l'ensemble des barreaux, d'aborder certaines préoccupations, de prendre des résolutions, de faire des propositions.

« Globalement, la retraite nous permet de voir comment mieux organiser l'exercice de la profession d'avocat en Haïti et d'aborder des questions relatives à des préoccupations au niveau de la justice. »

Au cours de cette 14e retraite, la question de jeunes avocats qui militent dans des cabinets et n'ayant pas de statut spécifique a été abordée.

Le numéro 1 de la Fédération admet plus loin qu'ils évoluent dans un environnement flou. Pour pallier cette situation, un contrat de collaboration est, selon lui, envisagé.

Aucune résolution n'a été prise au cours de cette retraite tenue dans un grand hôtel de la ville.

« Il n'y a pas eu de résolution pendant la 14e retraite. Bon nombre de points abordés feront l'objet de résolutions lors de la prochaine retraite qui se tiendra dans le Nord-Ouest », a promis Me. Gaston.

La retraite au Cap-Haïtien a été marquée par la présence de la bâtonnière Christiane Marie-Christine Wienhofer, représentante du Conseil national des barreaux de France (CNB/France).

Elle en a profité pour intervenir sur des thématiques particulières, dont la fameuse "Caisse de règlements pécuniaires des avocats" (CARPA)

Le compte CARPA est une sorte de caisse-clients dans laquelle sont déposés les fonds des justiciables sollicitant le service d'un cabinet.

En Europe, ladite caisse est gérée par les barreaux, a informé Me. Davilmar Débréus, bâtonnier de l'ordre des avocats du Cap-Haïtien.

Selon Me Débréus, les barreaux d'Haïti étudient la possibilité d'adopter ce système de caisse pour mettre les clients en confiance.

Des clients qui se plaignent souvent des avocats qui gèrent très mal leur argent, déplore le vice-président de la FBH.

À noter que la Fédération des barreaux d'Haïti organise deux activités principales, la retraite trimestrielle et le congrès biennal.

Gérard Maxineau gedemax@yahoo.fr Twitter @gedemax Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article