Fanmi Lavalas ne signera pas l’accord d’unité du secteur démocratique

Publié le 2018-06-12 | Le Nouvelliste

National -

Des photos montrant des acteurs de la classe politique signant l’accord de principe et d’engagement de l’unité d’action du secteur démocratique et populaire nationale ont été remarqués sur les réseaux sociaux au cours du week-end. La présentation de ce document dont le contenu est gardé dans le plus grand secret est annoncée pour ce mardi. Entre-temps, le parti Fanmi Lavalas dont les élus tels que Manès Louis, Nènel Cassy, Roger Milien et Printemps Bélizaire ont déjà signé le document annonce qu’il n’en fera pas partie. Si le directoire du parti de Jean-Bertrand Aristide dit comprendre la nécessité d'un rassemblement en vue de lancer une mobilisation partout dans le pays contre tous ceux qu’il appelle les « petrovoleurs », il n’entend cependant pas signer le document.

La majorité de la popularité souffre chaque fois que des politiciens avides du pouvoir cassent des accords signés la veille en vue d’aller aux élections, estiment les responsables de Fanmi Lavalas. « C’est la raison pour laquelle le parti Fanmi Lavalas décide d’épargner la population à l'avance de cette souffrance », écrivent les responsables dans une note. Ils annoncent qu’ils ne donneront à personne l’autorisation de signer au nom du parti. « Quand il s’agit de politiciens qui signent des accords pour les casser ensuite pour pouvoir participer aux élections-sélections, le parti Fanmi Lavalas ne donnera à personne le mandat de signer pour lui », ont-ils indiqué, estimant que ce type d’accord ne fait rien tout en souhaitant bonne chance aux politiciens qui croient à ce genre d’accord. Les responsables de Fanmi Lavalas estiment que ce mode de division apporte trop de souffrances à la population.

La plateforme Pitit Dessalines lance une mise en garde à tous ceux qui auraient l’intention de décider au nom de la plateforme sans l’autorisation expresse du directoire. « Le secrétaire général de Platfòm Pitit Dessalines, s’appuyant sur l’acte constitutif dudit regroupement politique ainsi que sur les statuts, fait savoir au peuple haïtien tout entier et tout particulièrement à la classe politique et à la presse que Platfòm Pitit Dessalines n’est nullement liée par aucune déclaration, aucun document, aucune attitude qui ne soient le fruit de résolution prise, en concertation, entre les quatre secrétaires généraux fondateurs. Une note qui a été rendue publique après que Jean Charles Moïse a révélé dans la presse son intention de signer le document.

« En conséquence, tout mémorandum, tout accord ou tout autre engagement impliquant Platfòm Pitit Dessalines n’aura d’effet que si et seulement si l’acte en question est paraphé par les quatre secrétaires généraux fondateurs ou par n’importe qui, muni d’un mandat d’eux », concluent Dr Frantz Perpignan, Jose Benoît Louissaint, Dénor Atus et Jean Gilus Aristil.

Sur la liste de ceux qui ont déjà signé figurent, à côté des députés de Fanmi Lavalas, les sénateurs Evalière Beauplan, Antonio Cheramy, Nènel Cassy et Ricard Pierre.

Danio Darius
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article