Retour à l'agriculture biologique, le cri d'appel du leader du MPP

Publié le 2018-05-14 | Le Nouvelliste

Economie -

C'est avec constance et insistance que le leader du Mouvement des paysans de Papaye ( MPP ), Chavannes Jean-Baptiste, revient, ces derniers temps sur la nécessité de mettre en oeuvre les facteurs de production agricole paysanne ou biologique. Dans son intervention tenu au symposium sur la production de la canne-à-sucre et leur transformation à Hinche, il a souligné l'accroissement des importations des produits à base de canne-à-sucre dans le pays. La production de la canne-à-sucre, du cacao et du café qui représentait dans les années antérieures 50% du produit intérieur brut est passée aujourd’hui à environ 15 à 20%.

" La nation doit demander des comptes. Ce déclin du poids de l'agriculture paysanne n'est nullement attribuable à une augmentation de celui des industries de transformation, mais à une dépendance accrue par rapport à l'extérieur. Il faut trouver les meilleurs mécanismes possibles pour augmenter la production agricole dans le pays ", a déclaré d'entrée de jeu Chavannes Jean-Baptiste, ajoutant sans langue de bois que " la politique de panser le secteur agricole n'arrivera pas à résoudre les problèmes de l'insécurité alimentaire et d'inflation quand ils sont causés par des facteurs structurels comme le déficit chronique de la balance des paiements et la diminution continue de la production en Haïti."

Par ailleurs, il a insisté sur le fait que la seule issue possible consiste à privilégier de nouveau la production locale par la mise en oeuvre des facteurs de production et de transformation des produits locaux. C'est pourquoi, nous réclamons des terres et l'accompagnement de l'État pour mieux cultiver nos lopins de terre.

Parallèlement, la compagnie de théâtre "Nanm solèy" compte organisé un festival pour la période allant du 16, 17 et 18 mai 2018 en vue d'inciter les membres de la population à consommer. Conférences-débats, visites des sites d'attractions touristiques, exploration, danses, théâtre, chants et bien d'autres encore seront au rendez vous. Selon directeur artistique de la compagnie, le festival " Hinche à l'écran " est à sa toute première expérimentation. Anel Monthias, compte sur la collaboration de tout un chacun pour la pleine réussite du festival porté sur le fond baptismaux par l'organisation "Hinche à bord."

" Il s’agit, notamment, de la promotion des cultures et produits locaux au profit du secteur artisanal et agricole ", a-t-il précisé, poursuivant que la compagnie "Nanm solèy " encourage tous les acteurs impliqués dans le développement de l'art et la production locale.

Joram Moncher moncherjoram6@gmail.com Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article