Inauguration de la première école d'optométrie d'Haïti

Le doyen de la Faculté de médecine et de pharmacie de l'Université d'Etat d'Haïti (UEH), le Dr Jean-Claude Cadet, a inauguré, le jeudi 12 avril 2018, la première école d'optométrie d'Haïti. Il s'agit de la seconde école d'optométrie dans la famille francophone des Amériques, après celle de l’Université de Montréal.

Publié le 2018-04-13 | Le Nouvelliste

National -

Selon Dr Jean-Claude Cadet, l'objectif de l'école est de former des professionnels de santé capables d'accompagner la population dans la prise en charge des pathologies relevant de la santé oculaire en Haïti.

L'école d'optométrie est logée en face de la Faculté de médecine et de pharmacie à la rue Oswald Durand. Le Dr Cadet s'estime heureux d'avoir utilisé un espace qui était occupé par les réfugiés du 12 janvier 2010. «La naissance de l’école n’a pas été chose facile. Après le séisme, l’espace était occupé par des réfugiés. Ils sont graduellement partis lorsque nous leur avons expliqué que ces 750 mètres carrés seront utilisés pour la santé nationale », a expliqué le doyen Jean-Claude Cadet.

Le professeur Kovin Naidoo, président de "Brien Holden Vision Institute", qui a supporté la mise en place d'une école d'optométrie en Haïti, a expliqué les nombreuses expériences qu'il a eues avec d'autres projets similaires et les résultats obtenus ont été fructueux au fil des années. « Nous avons mis en place environ 14 écoles d'optométrie dans 12 pays émergents et les évaluations ont prouvé que la santé oculaire s'est grandement améliorée dans ces pays », a relaté le professeur Kovin Naidoo.

Pour sa part, le Dr Luigi Bilotto, directeur global du développement des ressources humaines à "Brien Holden Vision Institute" a étalé les grandes finalités du projet sur deux axes, l'un qui consiste à augmenter l'offre de formation publique, l'autre qui vise à promouvoir des activités de recherche de qualité internationale en Haïti. « Nous avons commencé avec un programme de 4 ans, après il y aura une formation continue pour un programme de master, voire un programme de doctorat. Nous souhaitons aller jusqu'au bout dans le secteur de la formation en Haïti », a souligné le Dr Luigi Bilotto.

Le Dr Jean-Claude Cadet, ophtalmologue de carrière, a fait savoir que le nombre d'ophtalmologues qui sont en Haïti est insuffisant par rapport aux besoins en santé oculaire, et ces professionnels de santé sont inégalement répartis dans le pays. «La formation des cadres en optométrie viendra suppléer les ophtalmologues, notamment dans la prise en charge des complications occulaires de certaines maladies chroniques comme le diabète, l'hypertension artérielle et l'anémie falciforme. »

Cette cérémonie s'est tenue en présence de diverses personnalités, dont le Dr Jessy Colimon Adrien (directrice exécutive de l'HUEH), Sophia Stransky (Fondation Digicel), Christina Sanko (Senior Director of Development Optometry Giving Sight), Paul Jean-Baptiste (DISPROPHAR), Dave Bastien (président des étudiants à la FMP/UEH), les Drs Maingrette, Romain, Péan; le secrétaire général du rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti, Wilson Dorlus.

Le Dr Jean-Claude Cadet croit que c'est une opportunité à saisir et il a profité de l'occasion pour lancer un message d'union entre le secteur public et le secteur privé en vue de préparer un terrain de travail favorable à ces nouveaux professionnels de la santé oculaire en formation depuis cinq mois, en tronc commun avec les étudiants en médecine de l'UEH. " On doit faire de notre mieux pour consolider cet acquis dans un pays où la formation médicale a connu des moments difficiles, les optométristes doivent être les agents de santé de première ligne dans toute politique nationale de santé qui vise le bien-être de la population », a indiqué le Dr Jean-Claude Cadet, le père baptisseur de l'école d'optométrie en Haiti.

Ses derniers articles

Réagir à cet article