Spirit Airlines inaugure ses vols au Cap-Haïtien

Publié le 2018-04-12 | Le Nouvelliste

Economie -

« Nous sommes très heureux d'inaugurer notre premier vol qui relie Cap-Haïtien à Fort-Lauderdale », a laché, en guise d'allocution, la directrice régionale de Spirit Airlines, Mme Pauline Kanouse, quelques minutes après que le gros transporteur eut posé sur le tarmac de l'aéroport international du Cap-Haïtien (AICH) avec quelque 182 passagers à bord.

« Merci à la ville du Cap-Haïtien! », a indiqué la responsable dans son intervention de quelques secondes, au salon diplomatique de l'AICH, devant une pléiade de personnalités, parmi elles le chef de l'État, Jovenel Moïse, et la première dame Martine Moïse, le directeur général de l'Autorité aéroportuaire nationale (AAN) Ivan Méhu.

L'événement est de taille, a en croire le maire de la ville, Jean Claude «Mèt Mondé» Mondésir.

« La présence de Spirit Airlines ici au Cap-Haïtien est la manifestation évidente de votre volonté de voir le Cap-Haïtien s'épanouir, se réjouit le maire septuagénaire s'adressant aux responsables du transporteur.

« Mèt Mondé » croit, d'autre part, qu'avec cette nouvelle liaison, "le caractère international de l'AICH se renforce" et le maire d'espérer «qu'il atteindra l'invincibilité de la citadelle à l'ombre de laquelle il se dresse».

L'arrivée de cette nouvelle ligne aérienne est une nouvelle opportunité qui s'ouvre pour le département, signale la sénatrice Dieudonne Luma Étienne qui a fait la traversée avec Spirit.

«Le Nord avait grandement besoin de cette opportunité», renchérit le parlementaire.

Pour le ministre des Travaux publics, Transports et Communications, l'ingénieur Fritz Caillot, ce vol inaugural s'inscrit dans la volonté du chef de l'État et du gouvernement de rendre plus accessible la région en lui offrant de nouvelles possibilités d'élargir ses horizons commerciaux sans se rendre à la capitale.

« Ouverture commerciale et aussi ouverture touristique puisque cette région est doté de sites qui font la fierté d'Haïti », ajoute le ministre.

Intervenant pour sa part, en la circonstance, le chef de l'État n'a pas caché son enthousiasme de pouvoir participer au vol inaugural de cette nouvelle ligne aérienne au Cap-Haïtien.

Tout en réitérant son engagement de créer un climat propice à l'investissement étranger dans le pays, le président de la République indique que son gouvernement compte jouer un rôle catalyseur afin de permettre à d'éventuels investisseurs de pouvoir investir sans souci dans le pays.

Mettant en exergue les réalisations de l'ancien président Joseph Martelly,le premier mandataire de la nation s'engage à doter le département d'infrastructures adéquates à l'horizon de 2020 qui marquera les 350 ans de la fondation de la ville du Cap-Haïtien et les 200 ans de la mort du roi Henry Christophe.

Dans cet ordre d'idées, le chef de l'État promet, entre autres, la construction du boulevard du Cap-Haïtien, d'un téléphérique conduisant à la citadelle, etc.

Gérard Maxineau Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article