Un concours pour promouvoir l’autonomie des sections communales de Camp-Perrin

Publié le 2018-04-13 | Le Nouvelliste

National -

L’organisation Renesans Ayiti (Renaissance Haïti en français) a mis fin, samedi dernier, au concours d’assistance et de financement de projets des organisations des sections communales. À cette occasion, un chèque de 200 000 gourdes a été octroyé à chaque projet primé (4 au total) alors que tous les 39 participants ont reçu un certificat de participation. La cérémonie s'est déroulée en présence du Président de la République, des ministres des Travaux publics et du Tourisme, de parlementaires, d’élus locaux, d’un représentant de la BID, et des membres de la société civile locale.

Selon Carmélie Montuna Ismaël, responsable de l’organisation « Renesans Ayiti », ce concours avait poursuivi l’objectif que les organisations du centre-ville et des sections communales participent au développement de la zone. « Avec cette initiative, les sections communales sortent de l’ombre. Aujourd’hui, nous avons primé 4 projets, notamment 1 au centre-ville et 1 par section communale. Bien-entendu, nous allons continuer de travailler avec les protagonistes afin de peaufiner les projets primés, de finaliser leurs plans d’affaires. Dans la liste des projets qui ne sont pas parmi les gagnants, certains recevront aussi un financement, pourvu qu’ils soient innovants », a-t-elle assuré.

Pour qu’un projet soit primé, il faut qu’il soit réaliste, durable, générateur d’emplois et de fonds, etc. Tous les participants ont pris part à une formation sur l’entrepreneuriat, la conception de plan d’affaires, la rédaction de projets, etc, avant de prendre part au concours. Parmi les projets primés, on peut énumérer un projet de fabrication de vin à base d’orange, un projet de moulin de transformation de maïs, un projet de poulailler et un projet de fabrication d’Ak-100.

Lormélie Harianne Borgella est l’initiatrice du projet de fabrication d’Ak-100. Formée à l’École nationale des infirmières de Port-au-Prince (ENIP), elle est retournée dans son patelin après avoir roulé sa bosse dans une ONG et à l’Hôpital Sainte Thérèse de Hinche. L’infirmière sans emploi a tenté sa chance en présentant, selon elle, un projet faisable et réaliste. « C’est mon domaine l’Ak-100. Il y a du maïs en abondance à Camp-Perrin. Nous allons transformer ce produit en ak-100 embouteillé. Nous remarquons qu’il n’y a pas de concurrence dans ce domaine pour le département du Sud. Je suis très émue d’être parmi les gagnants », a-t-elle déclaré.

Cette initiative est supportée par la Présidence à travers la « Caravane du changement ». Le chef de l’État, qui a accompagné Carmélie Montuna Ismaël dans la remise des chèques et certificats, a souligné que c’est la phase pilote du projet qui a été expérimenté à Camp-Perrin. « Nous allons étendre ce projet dans toutes les sections communales du pays. Je félicite grandement cette initiative venant de la part de la majorité silencieuse. Il faut continuer de valoriser les sections communales qui constituent le socle du pays », a dit Jovenel Moise, rappelant que cette initiative rejoint sa promesse d’encourager et de supporter l’entrepreneuriat en Haiti.

S'interdisant d'être euphorique, Carmélie Montuna ne veut pas encore parler de succès. « J’attends que ce projet s’étende sur les plus de 500 sections communales, que chaque section compte un projet financé et qui crée de l’emploi. C’est à ce moment que je vais parler de réussite », a-t-elle avancé.

Ses derniers articles

Réagir à cet article