CDB/Gestion des risques de catastrophe

Un don de 5 millions de dollars pour améliorer la résilience climatique à Ile-à-Vache

La Banque de développement des Caraïbes (CDB) et le gouvernement d'Haïti ont lancé, le vendredi 3 mars 2018, un projet visant à améliorer la résilience climatique et la gestion des risques de catastrophes à Île-à-Vache dans le Sud du pays, informe un communiqué rendu public par la Banque de développement régional.

Publié le 2018-03-12 | Le Nouvelliste

Economie -

Le projet de renforcement des capacités pour la gestion des risques de catastrophes et la résilience climatique est financé par un don de la CDB de 5,5 millions de dollars américains, incluant une contribution de 896 000 dollars provenant des ressources fournies à la CDB dans le cadre de la gestion des risques de catastrophes naturelles de la Banque dans les pays du CARIFORUM (Afrique-Caraïbes-Pacifique – Union européenne).

L'Ile-à-Vache est particulièrement vulnérable aux impacts des tempêtes tropicales et des ouragans. S'exprimant lors du lancement du projet, Monica La Bennett, vice-présidente (Opérations) de la CDB, a noté que le projet a le potentiel de transformer la vie des gens sur l’île.

« Les inondations et les tempêtes récurrentes affectent l'île, endommagent les moyens de subsistance des personnes qui dépendent de la pêche et de l'agriculture. Ce projet vise à accroître la résilience des habitants de l'Ile-à-Vache aux aléas naturels et aux impacts du changement climatique. C'est la clé du développement social et économique et de la réduction systématique de la pauvreté. Cela fait partie des efforts plus larges déployés par le gouvernement d'Haïti pour faire des investissements qui augmentent la résilience de toute la population d'Haïti et améliorent leurs chances dans la vie », a déclaré La Bennett.

Avec une population de 15 000 personnes, Ile-à-Vache est particulièrement vulnérable au changement climatique, a indiqué Pierre Simon Georges, ministre de l'Environnement. Le ministre a ajouté que, dans le cadre du projet, l'île bénéficierait d'investissements dans l'électricité, l'eau potable et la gestion des pêches, qui doivent tous être renforcés pour accroître la résilience au changement climatique.

Les composantes clés du projet comprennent:

• la formulation d'un plan de gestion des risques de catastrophes et d'adaptation au changement climatique; un plan spatial résilient au climat; un système d'alerte précoce et un programme d'éducation et de sensibilisation du public;

• le renforcement des capacités pour développer et mettre en œuvre un programme de gestion durable des pêcheries et des écosystèmes côtiers, y compris la planification d'options de moyens de subsistance viables et d'opportunités d'emplois pour les résidents de l'Ile-à-Vache;

• l'amélioration de l'accès à l'eau potable en installant du matériel de purification de l'eau dans les points d'eau communautaires de Madame-Bernard et de Baleraze et en surveillant la qualité et la disponibilité de l'eau;

• un accès accru à une électricité efficace et abordable pour les ménages, les entreprises et les services administratifs publics, grâce à l'installation d'un système de miniréseau chez Madame-Bernard.

Ses derniers articles

Réagir à cet article