Les remous de l’actualité des lundi 13 et mardi 14 mars 2018

Publié le 2018-03-12 | Le Nouvelliste

National -

Mouvement de protestation des étudiants de l’Ecole normale supérieure

Des étudiants de l’Ecole normale supérieure (ENS) ont entamé, le lundi 12 mars 2018, un mouvement de protestation afin de réclamer des périodes de stage auprès du Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP). Au cours de cette revendication, ces étudiants ont fait usage de jets de pierres et ont enflammé des pneus qui ont paralysé la circulation, notamment à la rue de l’Enterrement. Des agents de l’Unité départementale de maintien d’ordre (UDMO) sont intervenus afin d’apaiser la situation à la rue Saint-Honoré.

Des bougies allumées à la mémoire de Gérald Mathurin

Des centaines de personnes ont gagné les rues de la ville de Jacmel avec des bougies en main, le samedi 10 mars 2018, à partir de 7 heures du soir, à la mémoire de l'ancien ministre de l'Agriculture, des Ressources naturelles et du développement rural (MARNDR) Gérald Mathurin, décédé le samedi 3 mars 2018. L'ancien ingénieur-agronome avait dirigé une organisation dénommée Coalition régionale des organisations du Sud-Est (CROSE) et avait exécuté bien des projets dans le département.

La météo sur Haïti jusqu’au mercredi 14 mars 2018

L’Unité hydrométéorologique, dans son bulletin, annonce la diminution graduelle de la force du vent et que les chances de pluie seront toujours faibles sur le pays sur plusieurs départements d’Haïti, jusqu’au mercredi 14 mars 2018. Les conditions météorologiques de la Caraïbe centrale sont influencées par la présence de zones de haute pression sur l'Atlantique Nord. Cette situation engendrera encore un temps très venteux et sec sur Haïti.

Don de véhicules à la Police nationale des frontières d’Haïti

Le gouvernement des Etats-Unis et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont, lundi, fait don de cinq véhicules et autres matériels à la Police nationale des frontières d’Haïti (POLIFRONT) pour supporter les efforts du gouvernement haïtien dans la lutte contre le crime transnational et pour augmenter la sécurité le long des frontières. Il s’agit du deuxième don qui a été octroyé à la POLIFRONT et il renforce l'engagement des Etats-Unis à travailler avec la Police nationale d’Haïti pour lutter contre le crime transnational à la frontière. En octobre 2017, les Etats-Unis avaient déjà fait don de motocyclettes et véhicules tout-terrain dans le cadre d’une contribution de 645 000 dollars allouée à l’OIM.

Visite des travaux de construction du barrage hydroélectrique sur la rivière Marion

Le président de la République, Jovenel Moïse, a visité le samedi 10 mars 2018, les travaux de construction du barrage hydroélectrique qui sera jeté sur la rivière Marion, dans la localité de Grand-Bassin, à Terrier-Rouge, dans le département du Nord-Est, en vue d'assurer une meilleure gestion des eaux de surface dans cette région. Ce barrage hydroélectrique, dont la construction est déjà à une phase très avancée, est le premier qui sera réalisé en Haïti, depuis la construction de celui de Péligre, il y a 72 ans, par le président Dumarsais Estimé. Il participe de la vision du chef de l'État d'alimenter le pays en courant électrique 24h/24 tout en permettant l'irrigation des vastes plaines cultivables à Grand-Bassin, Acul-Samedi, Savane-Carré, Malféti, etc.

Tension à Petit-Goâve : Les élèves ont envahi le tribunal de 1re instance

Des élèves ont envahi les locaux du tribunal de 1re instance de Petit-Goâve le lundi 12 mars 2018. Plusieurs vitres de voitures ont été brisées et les élèves ont jeté des pierres sur les locaux et sur les mobiliers du tribunal. Selon ces jeunes, c’était une façon de manifester leur mécontentement, d’attirer l’attention des autorités publiques sur leur revendication, et d’exiger que les professeurs soient de retour dans les salles de classe.

Cinq façons officielles pour aider à la reconstruction du palais national

Le gouvernement, dans un arrêté publié dans Le Moniteur le 7 mars 2018, a défini les mécanismes de réception des contributions : (1) Des contributions volontaires en espèce et en nature de citoyens et citoyennes d’Haïti et de la diaspora ainsi que de ressortissants étrangers ; (2) Des dons et legs des institutions publiques et privées tant nationales qu’étrangères, y compris des prêts sans intérêt ; (3) Des contributions en travail, notamment le bénévolat individuel, la mise à disposition, à titre gratuit, de personnes-ressources, de techniciens, d’ouvriers par des entités publiques ou privées ; (4) Des contributions gratuites en nourriture et en eau potable ; (5) Des contributions en biens et services, notamment la mise à disposition, à titre gratuit, d’engins lourds, de locaux, de matériels et équipements, de moyens de transport et de prestations intellectuelles.

« Haïti perd 150 millions de gourdes depuis la grève des douaniers », selon le ministère de l’Économie et des Finances

Jude Alix Patrick Salomon, ministre de l’Économie et des Finances, a déploré le fait que l’Etat haïtien perd 150 millions de gourdes chaque jour à cause de la grève des douaniers. Depuis le 5 mars 2018, les douaniers manifestent pour exiger la publication de leur statut particulier dans le journal officiel de la République, Le Moniteur. A la suite de pourparlers entre les différents acteurs impliqués dans cette crise, il a été décidé que le statut particulier des douaniers soit effectif le 1er octobre 2018.

Autour des accusations de l’académicien Michel Degraff contre l’Académie du créole haïtien

Jean Pauris Jean-Baptiste, président du Conseil d’administration de l’Académie du créole haïtien, dit déplorer les accusations de l’académicien Michel Degraff dans divers journaux. Dans une note en date du 8 mars 2018, le président du conseil dit ne pas comprendre le comportement de Degraff qui vulgarise les dossiers discutés au sein de l’Académie après avoir reçu toutes les explications et toutes les preuves possibles pour éviter un comportement pareil. Par conséquent, Jean Pauris Jean Baptiste a confié qu’il allait entreprendre des démarches légales, attendant la décision de l’assemblée générale. Le président de l’Académie promet de donner un point de presse sur ce dossier dans les jours qui viennent.

Jean Charles Moïse entend manifester les 14, 15 et 16 mars 2018, n’en déplaise à la Police

Le leader de la plateforme « Pitit Dessalines », Jean Charles Moïse, veut continuer la lutte contre le gouvernement en place. Dans une conférence de presse tenue le lundi 12 mars 2018, il a annoncé des manifestations aux Cayes, à Port-au-Prince, et au Cap-Haïtien, les 14, 15 et 15 mars 2018. L’ancien sénateur de la République déplore que la Police nationale n’ait point reçu la notification de la plateforme. « Que la police veuille ou non, nous allons manifester », a-t-il répété.

« Il est impossible de ne pas avoir de déficit », dixit le ministre Jude Alix Patrick Salomon

Le ministre de l’Économie et des Finances, Jude Alix Patrick Salomon, a affirmé qu’il était impossible de ne pas avoir de déficit parce qu’Haïti est un pays à construire. Selon le grand argentier de la République, le déficit de 9 milliards de gourdes ne constitue pas un handicap majeur pour l’économie nationale et qu’il pourra atteindre les 20 milliards de gourdes, soit 3% du produit intérieur brut (PIB).

Marche pacifique et sit-in du syndicat des écoles fondamentales

Le Regroupement des enseignants du fondamental pour une éducation rénovée par des actions nouvelles et solidaires (REFERANS) organisera, le mercredi 14 mars 2018, une marche pacifique et un sit-in devant le cabinet de Pierre Josué Agénor Cadet, ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle. Dans une note en date du lundi 12 mars 2018, dont Le Nouvelliste a reçu copie, le coordonnateur national de REFERANS, Sadrac Casimir, a affirmé que ces activités auront pour but de dénoncer les abus dont sont victimes le personnel du programme EFACAP depuis plus de 10 ans. Selon Casimir, la marche débutera à 10 h 30 du matin, partira de Delmas 31 au cabinet du ministre Cadet.

Un protocole d’accord pour une meilleure connaissance du risque sismique en Haïti

Claude Prepetit et Yvonne Helle, respectivement directeur général des mines et de l’énergie (BME) et directrice du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), ont paraphé un protocole d’accord en vue du renforcement de la connaissance sur le risque sismique en Haïti. L’accord porte sur les domaines de coopération techniques tels que : la diffusion des données sismiques à l’échelle du territoire et de la région, l’intégration de l’aléa sismique dans les outils de planification du territoire, le renforcement de capacités des élus, des cadres techniques institutionnels et territoriaux, ainsi que des étudiants, et, plus largement, le monde scientifique. En marge de la signature du protocole, Mme Helle a remis officiellement un ensemble d’équipements, évalué à plus de $ 215 000 US, destiné à la réhabilitation de cinq stations à larges bandes, à l’installation de deux autres stations sismiques à Jérémie et au Môle Saint-Nicolas ainsi que 6 stations intermédiaires (de type Guralp).

Retraite sénatoriale du 13 au 15 mars 2018

Le président du Sénat de la République, Joseph Lambert, a annoncé que les sénateurs seraient en retraite à Royal Decameron, du mardi 13 au jeudi 15 mars 2018. Ce sera l’occasion pour les parlementaires de rencontrer le ministre de l’Économie et des Finances, Jude Alix Patrick Salomon, et le gouverneur de la Banque de la République d’Haïti, Jean Baden Dubois, sur le dossier de la dédollarisation de l’économie nationale. Joseph Lambert a ajouté que les sénateurs en profiteront pour écouter le sénateur Jean Renel Sénatus sur les avancées relatives à l’évaluation des codes pénal et de procédure pénale par rapport à la conjoncture actuelle. Le président du Grand Corps a en outre précisé que, pendant la retraite, les sénateurs allaient se réunir à huis clos sur les frustrations qui traversent les parlementaires, lesquelles paralysent les séances régulières depuis février 2018.

Journée portes ouvertes de l’ISTEAH

L’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (ISTEAH) annonce une journée portes ouvertes qui aura lieu le samedi 17 mars à l’ISTEAH de 10h du matin à 4h de l’après-midi sur les trois principaux sites suivants : à Port-au-Prince : Rue Mercier Laham #10, Delmas 60/ Tél : 509 47690404 ; au Cap-Haïtien : rue 20A, Régina Asumpta/ Tél : 509 36363607 et à Hinche : 1re ruelle Véronique # 16, Sheepa/ Tél : 509 43118212. Cette journée sera marquée par des conférences-débats, des activités culturelles et des visites.

Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article