Married Men draine une grande foule à Port-au-Prince

PUBLIÉ 2018-03-12
Married Men, le film de Robenson Lauvince, continue sa tournée. Après les États-Unis et le Canada, il est finalement arrivé à Port-au-Prince. Le week-end écoulé, plusieurs centaines de spectateurs, les sens en éveil, ont répondu présent aux premières projections du film le vendredi 9 mars au Karibe, le samedi 10 mars à l’auditorium des sœurs salésiennes de Carrefour et le dimanche 11 mars au parc Pierre-Louis, sis à la Croix-des-Bouquets.


Married Men, le film à 1 million de dollars de Clearshot Entertainment fait son petit bonhomme de chemin. Dans la capitale haïtienne, les trois premières affiches ont fait salle comble et d’autres sont à venir. Plus que satisfait, Robinson se dit impressionné, car il ne s’attendait point à un tel feedback. « Je ne pensais pas qu’on serait parvenu à réunir autant de gens dans un pays où il n’y a pas de salle de cinéma. Mais sans l’avoir prévu, le succès a été imminent », a déclaré l’homme derrière Clearshot qui ambitionne de poursuivre sa tournée jusqu’au mois de décembre, avant de le rendre disponible sur l’Internet.

Après une grande première réussie au Karibe, une salle de plus de 4000 spectateurs le samedi 10 mars à Carrefour, la Croix-des-Bouquets a eu elle aussi un beau petit monde. Rires, fous rires et acclamations pleuvaient dans l’assistance du parc Pierre-Louis le dimanche 11 mars. Une kyrielle d’artistes et d’acteurs bien connus, dont Jude Jean, Iyoudi, Flav, Ritchie, Meilan, Graphy Jules, Christie Maignan, Jenesha Roy ont assuré dans leurs rôles respectifs. Quant à Daniel Darius, dit Fantom, on dirait que ce rôle lui a été taillé sur mesure tant il est bien ancré dans son personnage. Un long métrage de 106 minutes qui a su tenir en haleine les spectateurs. Une histoire de trois couples mariés qui doivent faire face à tant de péripéties. Passion, jalousie, infidélités et pincements de cœur sont au rendez-vous dans leur quotidien dans ce long métrage qui finit avec une dimension morale, une belle leçon de vie pour les ménages.

Des mesures de sécurité ont été déployées afin d’éviter tout piratage, selon le producteur qui a même eu l’accompagnement de la Police nationale. Par ailleurs, il exhorte tout un chacun à apporter son aide. « On doit tous rester vigilants. Car, si Married Men atteint le succès escompté, on verra enfin des salles de cinéma à nouveau dans le pays », martèle Robenson qui dit avoir voulu révolutionner le cinéma local. Avec Married Men, peut-être bien que le cinéma haïtien est en train de renaître de ses cendres.

Pour ceux qui ont raté les trois premières séances, la tournée continue. Le 13 mars, Married Men sera à l’université Craan d’Haïti, le 14 mars à Saint-Marc, le 15 mars aux Gonaïves, le 16 mars à Port-de-Paix, le 17 mars à Fort-Liberté, le 18 mars au Cap-Haïtien et à Carrefour, le 19 mars à Léogâne et à Tabarre. Le 25 mars, Boston aura sa grande première avant que le film ne revienne en Haïti pour poursuivre sa tournée nationale.



Réagir à cet article