Le ministre Salomon mesure l’impact de la grève, les douaniers tiennent mordicus

Accusé par les grévistes d’avoir mis son veto à la publication du Statut particulier des douaniers, le ministre de l’Economie et des Finances s’est exprimé, ce vendredi, sur les ondes de Radio Vison 2000, sur la grève des douaniers qui d’après lui est sans objectif. La réplique du porte-parole de l’Association des douaniers haïtiens (ADH) ne se faisait pas attendre.

Publié le 2018-03-09 | Le Nouvelliste

Economie -

« La grève des douaniers occasionne des pertes de recettes journalières évaluant en moyenne à 150 millions de gourdes, se plaint le ministre de l’Economie et des Finances, Jude Alix Patrick Salomon. Il n’y a pas que la finance publique qui paie le pot cassé. D’innombrables ouvriers sont envoyés par des usines dont les activités sont affectées à cause de la grève. La crédibilité et l’image du pays sont également affectées. Une entreprise d’assemblage ou d’exportation qui a une échéance courte pour livrer une marchandise se trouve en grande difficulté. Toute autre entreprise caressant l’idée de venir s’installer en Haïti va donc hésiter à le faire. »

Le dialogue est la seule formule envisagée par le ministre Jude Alix Patrick Salomon pour mettre fin à cette grève illimitée des douaniers pour exiger la publication du Statut particulier. En dehors du dialogue, le ministre de l’Economie et des Finances menace de publier sur les réseaux sociaux quelques articles constituant le statut particulier pour montrer la mauvaise foi des grévistes. Le titulaire du ministère de l’Economie et des Finances (MEF) a souligné que l’arrêt de travail est prévu dans la loi. « Un arrêt de travail ne peut s’observer sous des prétextes. Même les douaniers ne peuvent expliquer sur quoi est basée la grève », a soutenu Jude Alix Patrick Salomon, soulignant que la publication du statut particulier n’est pas de mon essor.

Le porte-parole de l’Association des douaniers haïtiens (ADH), Michelson Nelson, a pris le contrepied du ministre sur plusieurs points dont celui relatif au document élaboré sur le statut particulier. « Le document relatif au Sstatut particulier ne date pas d’hier, a expliqué Michelson Nelson, porte-parole de l’Association des douaniers haïtiens (ADH). Il est rédigé il y a environ sept ans. Sous le gouvernement du Premier ministre Enex Jean Charles, ce document avait été soumis à la Primature aux fins de publication. Entre-temps, Il y a changement de gouvernement, le Premier ministre Jack Guy Lafontant a reçu le document et a exigé du temps pour l’analyser. Le chef du gouvernement a donné délégation au ministre de l’Economie et des Finances afin qu’il puisse monter une commission tripartite composée des représentants de la Direction générale des douanes, du ministère pour faire ce travail… »

Les douaniers rejettent, aux dires du porte-parole, l’appel au dialogue lancé par le ministre Jude Alix Patrick Salomon. Michelson Nelson a fait savoir qu’il n’y a rien à discuter avec le titulaire du MEF. Les douaniers ne font qu’une seule et unique exigence au gouvernement que de publier le statut particulier, souligne le porte-parole. Entre-temps, la grève entamée depuis lundi dernier par les douaniers persiste dans les différents bureaux et postes de douane du pays.

Ses derniers articles

Réagir à cet article