Relocalisation

Village « Alpha » de Gressier, un modèle de développement communautaire

A l’invitation de l’organisation « Food for the Poor » et ses partenaires, Sysco et Epi d’or, la « Bassoul Dignity Foundation » a visité, le vendredi 2 mars 2018, le village « Alpha » à Gressier où le président de ladite fondation, l’entrepreneur libanais Selim Bassoul, a distribué aux résidents de ce village des fours qu’il a lui-même conçus.

Publié le 2018-03-12 | Le Nouvelliste

Economie -

Situé à Gressier, le village « Alpha » gagne à être connu. Construit suivant la nouvelle approche de développement communautaire de « Food for the Poor », une approche holistique, ce village est né des efforts de l’ONG et de l’Etat haïtien pour relocaliser les victimes du séisme du 12 janvier 2010.

Le directeur exécutif de « Food for the Poor », Monseigneur Ogé Beauvoir, a précisé que la grande majorité des familles qui habitent le village vivaient avant dans les parages de la décharge de Mariani. Actuellement, elles habitent un village de plus d’une centaine de maisons, bien tenues, dotées de l’éclairage solaire ainsi que d’une école fondamentale.

« Food for the Poor » a aussi mis en place un village de pêche pour permettre aux pêcheurs d’améliorer leurs conditions de vie. Ces derniers y reçoivent un encadrement technique, une formation sociale et économique, des bateaux et du matériel de pêche.

« Food for the Poor » n’encourage pas l’assistanat et n’a pas l’intention de rester au chevet du village « Alpha » indéfiniment. « Nous ne voulons pas créer de la dépendance […] La dépendance si elle n’est pas un crime, elle est tout au moins un péché », a soutenu monseigneur Ogé, annonçant que son ONG va se retirer graduellement.

C’est la raison pour laquelle les 200 familles qui habitent ce village construit sur un terrain mis à la disposition du projet par la DGI sont initiées à des activités génératrices de revenus, dont la pêche, pour qu’elles puissent devenir autonomes dans 5 ans au maximum. La protection de l’environnement fait aussi partie intégrante de cette approche de développement communautaire enclenchée au sein du village dont la construction a démarré en mars 2017.

Dans cette perspective, le village « Alpha » a été choisi pour le démarrage des interventions de la « Bassoul Dignity Foundation » en Haïti. Grâce à cette fondation, chaque ménage disposera d’un four efficace et efficient, utilisant très peu d’énergie. Le président de la fondation, Selim Bassoul, également PDG de Middleby Corporation, une des plus grandes compagnies d’électroménager dans le monde, n’a pas caché son intention de répandre ses fours dans l’ensemble du pays.

Originaire du Liban, Selim Bassoul, réfugié lui-même durant la guerre civile libanaise, a conçu cet appareil pour venir en aide aux refugiés. Son défi maintenant est d’adapter son invention à la réalité haïtienne. « Mon rêve a toujours été d’aider les gens même modestement », a fait savoir M. Bassoul.

« Il y a trois milliards de gens dans le monde qui cuisinent à feu ouvert, qui passent des heures à chercher du bois pour cuisiner. D’autres ne mangent pas un plat chaud chaque jour car ils n’ont ni bois ni four. J’ai voulu aider ces gens-là », a indiqué Selim Bassoul qui, pour sa première visite, est tombé sous le charme d’Haïti.

Ses derniers articles

Réagir à cet article