K-Lib rompt les liens avec son « r »

PUBLIÉ 2018-02-19
L’artiste engagé Valckensy Dessin, de son nom d’artiste K-libr, a exécuté un tournant orthographique dans sa carrière artistique, et se trouve à présent au carrefour de K-Lib, dépourvu totalement du son « r ». L’auteur de l’album « Apostat » et du récent morceau « Yonjoukonsa » avec Emeline Michel a effectué ce changement au niveau de son « mic-name » dans un but sémantique et esthétique, si on en croit les dires du staff de management de l’artiste.


Le rappeur K-Lib n’en finira pas d’étonner son public. En effet, sur le quatorzième track de l’album de K-Lib, on entend clairement l’artiste affirmer que c’est le dernier travail qu’il propose à ses fans. « Papa m ki te genrezon, m pèdi tan m nan bagay sa twòp », répond-il quand on lui demande, sur ce morceau intitulé « K-Librage », s’il va abandonner le rap. Grande fut la surprise de plus d’un d’auditionner sa voix sur une nouvelle œuvre musicale, en collaboration avec la diva Emeline Michel. Et on apprend aujourd’hui que l’artiste abandonne le « r » de K-Libr pour s’appeler maintenant K-Lib.

Cette démarche entreprise par l’artiste vise à élever la langue vernaculaire d’Haïti au rang de toutes les autres langues parlées dans le monde. « Il laisse tomber un « r » pour sortir d'une ère d'hypocrisie et d'escroquerie intellectuelle, se démarquant de l'aire des francolâtres réduisant la langue parlée par la majorité des Haïtiens à l'illettrisme. », explique le staff de management de K-Lib. Le staff ajoute : « Avec le renouveau de K-Lib (Konesans bay Libète), il entreprend de proposer à l'Haïtien de se moderniser dans ses propres paradigmes, de se développer pour soi et en soi avec le créole comme langue de base, de renouer avec cette notion de liberté inhérente à notre vraie nature et notre spiritualité. » En outre, l’abandon de cette lettre serait un moyen pour l’artiste de se démarquer de la liberté que nous propose le Nord, et de se sentir libre au sens que nos ancêtres l’auraient voulu.

Loin d’être seulement une initiative au niveau sémantique, ou plutôt orthographique, ce délaissement de la lettre « r » met une énième fois en évidence le K-Lib engagé, fougueux et patriotique que tout le monde connaît.

Avec ou sans son « r », on espère que le calibre de l’artiste aura toujours un bon viseur, afin de continuer d’atteindre ses fans en plein cœur.

Darline Honoré darlinehonore1324@gmail.com



Réagir à cet article