Mass Konpa et Kreyòl La : Guerre froide sur le parcours du carnaval de Saint-Marc

PUBLIÉ 2018-02-11
Après avoir poireauté pendant près de deux heures, les Saint-marcois ont finalement pu voir défiler sous leurs yeux, quatre des cinq chars musicaux attendus à l’occasion du carnaval qui se tenait sur cette portion de terre qui les a vu naître. Les deux premiers groupes à avoir fait bouger le public, Mass Konpa et Kreyòl La, ont teinté le parcours d’une petite lueur de polémique, dont on ignore encore la cause. Le chanteur de Kreyòl La a répondu avec grâce aux propos de bas-étage lancés par le sénateur et musicien Gracia Delva durant son passage.


Premier char à assurer le parcours, celui de Gracia a défilé sans encombres ni fracas. Peu de monde suivait avec intérêt les vains efforts du sénateur pour animer le public, et il ne traînait pas non plus beaucoup trop grande foule derrière lui. Entre les « leve men nou anlè » et les salutations d’usage, la performance de Mass Konpa s’est révélée fade et insipide, jusqu’à ce que Gracia Delva décide de s’en prendre à Ti Djo Zenny, qui arrivait tout juste derrière lui, en 2e position. « Fo grimo », sont les termes utilisés par le sénateur pour désigner son « Music-mate », après lui avoir lancé des piques ayant rapport à son hygiène.

Avec un système de sonorisation d’enfer, un public qui laissait la méringue de Kreyòl La traverser chaque fibre de son être, Ti Djo ne s’est pas laisser « Depatcha » par Gracia. Il a répondu avec tact et précision, en faisant ce pour quoi il est doué : « Bay pèp la plezi ». « Mwen, m pa gen tan pou m okipe moun ki gen ansyen siksè ; dayè mwen, m pa bezwen mikwo pou m anime ». Cette déclaration faite par Ti Djo, c’est avec adresse qu’il a su entraîner la foule de monde qui l’accompagnait, dans un exercice où le public répétait exactement les gestes qu’il les invitait à faire, sans même leur toucher mot. Tel un maestro dirigeant sa chorale, l’auteur de « Anlè anlè nèt » était en parfaite symbiose avec ses nombreux fans.

Quoiqu’en masse, le compas de Gracia n’a pas su atteindre les hauteurs de Ti Djo. Il s’est avéré difficile pour le sénateur de « depatcha » son adversaire, qui était déjà trop « anlè ».

Cette rivalité encore naissante, ce petit contentieux entre les deux groupes serait-il un début de polémique entre ces deux acteurs ? À quelques jours du carnaval national, patientez un peu. Le duel se poursuivra peut-être aux Champ de Mars.

Darline Honoré darlinehonore1324@gmail.com



Réagir à cet article