Huit ans après, le séisme du 12 janvier commémoré à Carrefour

En souvenir du tremblement de terre du 12 janvier 2010, la mairie de Carrefour a organisé, le vendredi 12 janvier 2018, une journée portes ouvertes dans les locaux de la caserne des sapeurs-pompiers de Carrefour. L’occasion de sensibiliser la population sur les risques et les précautions à prendre pour limiter les dégâts des catastrophes naturelles. Cette journée a été réalisée avec la collaboration de quelques autres entités de l’État, dont la Direction de la protection civile.

Publié le 2018-01-12 | Le Nouvelliste

National -

« 12 janvier 2010, Carrefour a été secouée, plus de 20.000 personnes sont mortes. Depuis lors, la mairie de Carrefour, les élus locaux et certains partenaires ont pris l’initiative de commémorer cette date funeste qui marque à jamais la commune de Carrefour », a indiqué le maire de Carrefour, Jude Édouard Pierre. « C’est une obligation pour nous comme maire et responsable de la ville, poursuit-il, de nous mettre en accord avec la Direction de la protection civile, le Service des sapeurs-pompiers et le ministère des Travaux publics, Transports et communications (MTPTC). Ce, afin de démontrer à la population que les autorités ont effectué des évaluations de cette tragédie et qu’elles souhaitent partager avec elle les décisions prises, lesquelles permettront d’améliorer leurs conditions de vie ».

Le maire en a profité pour souligner que la commune est mieux préparée pour répondre aux besoins de cette tranche de la population haïtienne qui a compté quelques 300.000 morts le 12 janvier 2010. « Nous ne sommes pas totalement opérationnels pour riposter face à n’importe quelle catastrophe. Toutefois, nous sommes beaucoup plus efficaces par rapport à notre situation en 2010 », a-t-il assuré.

« Les citoyens haïtiens doivent cesser d’ériger leurs propres tombes pour bâtir leurs maisons », a lâché Jules Jean Robert, responsable de formation et de contrôle de qualité au MTPTC. « Le 12 janvier, nous avons tous été responsables. C’est pourquoi nous organisons, depuis quelque temps, des formations pour des techniciens et professionnels de la construction », a expliqué l’ingénieur civil, ajoutant que la direction des TPTC accompagne et vérifie les travaux des techniciens formés.

Quant à la coordonnatrice technique du Comité communal de la protection civile (CCPC), Evenouse Francois Beauzile, elle a affirmé que dorénavant le CCPC dispose de matériels et de gens formés, permettant la réalisation de travaux de mitigation, l'organisation de séances de simulation et de sensibilisation de la population, notamment les élèves, afin que les dégâts soient limités à Carrefour, en cas d’un éventuel séisme.

À cette journée portes ouvertes, de nombreuses personnes se sont réunies à la caserne des sapeurs-pompiers de Carrefour. Les responsables du MTPTC, de la protection civile et des sapeurs-pompiers ont profité pour exposer des tableaux présentant des techniques de construction et des matériaux résistants aux catastrophes. Divers ateliers sur les menaces naturelles, les bons réflexes lors d’un tremblement de terre et sur les transports d’urgence ainsi qu'une projection du film « San Andreas » ont été organisés.

Caleb Lefèvre caleblefevre07@gmail.com Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article