Déploiement de la POLIFRONT sur la frontière Ouanaminthe-Dajabòn: «Vakans lan fini!»

Publié le 2018-01-12 | Le Nouvelliste

National -

La première cohorte de la police frontalière (Polifront) a démarré ses opérations, le jeudi 11 janvier, sur la frontière séparant les villes de Ouanaminthe et de Dajabòn.

Intervenant 24 heures auparavant au quartier général de la Polifront, à Morne Casse ( Fort-Liberté), dans une cérémonie marquant le début des opérations, le directeur de cette nouvelle unité spécialisée de la PNH, le commissaire divisionnaire Marc Justin, a lancé d'emblée : «Vakans lan fini sou frontyè a»

Tout en exhortant les policiers à ne pas céder à la corruption, le directeur de la Polifront indique que la présence de ses agents permettra de mettre un terme au trafic de personnes, de drogue, d'armes et à la contrebande, dénonçant dans la foulée une solide collaboration entre les trafiquants des deux pays partageant l'île, pour mettre Haïti à genoux.

«Nous allons travailler pour déboulonner les contrebandiers», a laissé entendre le responsable, incluant les "grands commerçants" de même que les "petits marchands".

« Il est temps que l’ordre règne à la place du désordre», a indiqué le responsable devant une pléiade de personnalités dont des représentants d'organisations de défense et de promotion des droits de l'homme sur la frontière.

Intervenant en la circonstance, le directeur général adjoint de l'Administration générale des douanes (AGD), Luc Joseph Rimpel, a avoué "constater l’existence d’un problème majeur dans l’accomplissement des missions de la douane".

Ce problème, selon Rimpel, est perçu à travers l’écart entre la mission attendue de l’AGD et le vécu quotidien des citoyens et des usagers de la douane: la contrebande.

«La contrebande constitue la principale menace qui plane sur la bonne gouvernance, le développement économique durable du pays», a souligné Luc Joseph Rimpel.

Pour remédier à cette situation, le gouvernement s’est engagé à mobiliser toutes les forces sécuritaires et répressives du pays (la police, la justice, le parquet, la sécurité publique, les autorités frontalières…) pour accompagner l’Administration générale des douanes dans l’accomplissement de ses missions régaliennes, indique le responsable qui fait la liaison entre cet état de fait et la mise en opération de la Polifront.

Basée à Morne Casse, cette nouvelle unité spécialisée de la Police nationale d'Haïti, chère au directeur général Mickelange Gédéon, a pour principales missions de surveiller et de sécuriser la frontière; de prévenir et de répondre à la criminalité organisée transnationale; de collaborer avec la douane et l’immigration; de supporter les agences gouvernementales et non gouvernementales; d'appuyer et de renforcer la police administrative et, si besoin est, de coopérer avec la police dominicaine.

Gérard Maxineau gedemax@yahoo.fr Twitter: @gedemax Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article