Mizik Mizik - Sweet Micky : une affiche qui a fait le bonheur des nostalgiques

PUBLIÉ 2017-12-26


Mizik Mizik et Sweet Micky, ces deux groupes qui étaient en compétition il y a 25 ans, ont offert un intéressant face à face le 22 décembre 2017. Le Karibe hotel, où s’est tenu l’événement, a vibré au rythme des anciens succès de ces deux formations musicales. Nostalgique de cette période, un public festif et joyeux a dansé et fêté jusqu’au petit matin.

Compte tenu du public nombreux qui a répondu à l’invitation de cette soirée “flashback “, il est incontestable qu’elle fut réussie. En effet, les nostalgiques du temps où Mizik Mizik et Sweet Micky se donnaient tour à tour la réplique étaient aux anges et ont bien profité de la fête. C’est le groupe du maestro Fabrice Rouzier qui a assuré le véritable premier acte de cette soirée.

Avec un Emmanuel Obas on fire, Mizik Mizik, sans aucune pause, a fait danser le public qui ne demandait que cela. Blakawout, Telefone, Ayizan, Alfredo, Farinen ou encore Lè n ap fè lanmou, sont parmi les anciens succès du groupe à avoir été interprétés. Des titres qui ont su garder leur fraîcheur.

Une fois l’intermède dont Jeffrymix s’occupait terminé, Sweet Micky investit la scène. Si certains ont supposé que l’ancien président allait sortir ses habituelles grivoiseries, il les a rapidement détrompés dès son introduction. Sa marque, direz-vous?

En tout cas Sweet Micky a enchaîné plusieurs interprétations parmi lesquelles son succès d’antan Ou fè mwen mal. Sa prestation fut également marquée par le passage de Richard Durozo au piano.

S’il fallait désigner un gagnant pour ce face à face, Mizik Mizik en serait sorti vainqueur. Principalement à cause de l’engouement manifesté par le public à son égard. Mais également en matière de prestation musicale. À chaque nouvelle chanson, il fallait jouer du coude pour accéder au-devant de la scène. Par contre, Sweet Micky a eu bien plus d’interaction avec le public.



Réagir à cet article