Rutshelle Guillaume, un talent naturel

Publié le 2017-12-04 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

C’est une Rutshelle en robe courte, chaussures plates et surtout perruque vissée sur la tête qui est venue rencontrer Ticket, lundi soir. La Rebelle a déjà tiré un trait sur sa mésaventure de samedi soir dans un club de Miami. Sourire aux lèvres, la jeune femme lance un message clair et simple aux internautes : le talent de Ruthshelle ne se résume ni à son maquillage ni à sa façon de s’habiller, ni à une perruque. Mais plutôt se vit en direct à chacune de ses prestations, où, avec un micro, elle a la capacité de toucher ses fans, de les émouvoir.

« M ap toujou met perik la. Men nou konnen l deja, Rutshelle se yon bèl fanm san makiyaj, san perik», déclare la hitgirl avec humour, dans une vidéo réalisée lundi soir et publiée par Ticket sur sa chaîne YouTube.

Depi samdi Rutshelle bloke rezo sosyo yo. Que s’est-il passé à Miami samedi soir ?

Rutshelle a perdu ses cheveux pendant qu’elle était sur scène et depuis les rires et les commentaires, les uns plus hilarants que d’autres, fusent de partout. Sur une vidéo vue et partagée des milliers de fois, Rutshelle, la chanteuse, en pleine prestation sur scène, perd sa belle crinière, sa perruque au fait. L’incident est survenu le samedi 2 décembre 2017, au club Karu, où la Rebelle avait à se produire à la vente-signature de la jeune formation musicale Rylax Band avec le groupe 5 lan.

Avec les réseaux sociaux, nouvelle plateforme de l’actualité, la nouvelle s’est répandue en un court laps de temps. Rutshelle pèdi chèlbè l et tout le monde, y compris elle, en rit. L’artiste a même reposté la fameuse vidéo sur sa page Facebook aux 475 000 followers.

La voix de Dènye wòn, dans le cadre d’une tournée aux Etats-Unis, avait à se produire à une prestation du groupe Rylax. « J’avais à chanter 2 de mes chansons, dont Rendez-vous au sommet et une autre que j’ai chantée avec ladite formation titrée : M anvi renmen w. Tout au long de ma performance, j’ai senti que quelque chose n’allait pas avec ma perruque. M te santi l lejè nan tèt mwen, malgre tout sa m te mete pou kenbe l », explique Rutshelle, qui dit avoir essayé maintes fois de l’ajuster.

« A la fin, quand Dimitri est venu m’embrasser pour me remercier, son collier a tout gâché. Le collier s’est accroché à mes cheveux et perik la te deja pat gen asirans, li tou tonbe », poursuit celle qui prend un plaisir fou à rire des commentaires qui pleuvent depuis sur le net au sujet de sa mésaventure.

« Tout de suite après la prestation, je n’étais pas du tout inquiète. Je riais encore et encore de ce qui venait de m’arriver. Le lendemain matin, j’ai cru que je l’avais échappé belle en consultant Twitter. Ma sérénité a été de courte durée. J’ai vu que je me suis trompée, tout moun t ap pale de sa », raconte Rutshelle tout en déplorant que les gens se focalisent plutôt sur cet incident que sur sa tournée réussie.

« Je lis tous les commentaires, je ris des blagues. Surtout de celles de Cheid et de Démolisyon. Ces derniers le font pour le fun, dommage que certains le prennent pour une affaire personnelle. Ils me qualifient de tous les maux, yo di se paske m malpwòp ki fè sa rive. Pourtant, ce genre d’incident arrive même aux plus grands artistes. Cela s’est déjà produit avec des chanteuses comme Beyonce et JLo », précise l’ancienne Roodshelle, qui va d’ailleurs toujours continuer à porter perruque ou cheveux postiches, en raison de ses activités professionnelles.

« Se pa perik la se Rutshelle » semble être le nouveau slogan de la dame qui assure à Ticket qu’elle ne va pas se laisser avoir par les mauvaises langues. « M fawouche tèt mwen pou kont mwen, m menm repost. Ils veulent me blesser, dommage, ils n’arriveront pas à me blesser. On sera bientôt en 2018, les gens ont déjà tout dit d’ailleurs, tout au long de l’année, en ce qui me concerne. En cette fin d’année, plus rien ne m’atteindra. Il est venu le temps pour moi de rire, de m’amuser avant la nouvelle année », souligne la star de Kite m kriye. Désormais, Rutshelle Guillaume sait comment gérer ses détracteurs. Qui d’autre encore serait mieux placé pour le faire ?

Poings serrés, bottes lacées, la Rebelle conseille donc aux jeunes de ne pas se fier à leur entourage et de se préparer à affronter les pires situations, les inconvénients. « Malè pa gen klaksòn. Une artiste se doit d’être toujours prête, néanmoins, tout peut arriver. Sachez toutefois que dans les moments difficiles, rares sont les proches qui vont réellement vous supporter », souligne-t-elle.

« Si j’avais à chanter une autre chanson après l’incident, je l’aurais fait. On ne m’a pas payé pour me plaindre d’ailleurs », assure la chanteuse de Kansè, qui, confiante comme jamais, invite tous ses fans à venir à ses prestations, équipés bien sûr de leur perruque.

« Si yon moun bezwen wè perik la, vin gad Rutshelle », lance-t-elle.

Réagir à cet article