Lancement du Projet itinérant d’initiation au patrimoine culturel haïtien dans les lycées

Publié le 2017-11-27 | Le Nouvelliste

Société -

Comment définir la nationalité haïtienne ? C’est quoi être haïtien ? Quoi ! Il y a des Arabes en Haïti ? Comment comprendre que les Arabes sont partis de rien et que maintenant ils contrôlent tout, tandis que nous autres les indigènes de cette île nous ne pouvons pas manger ? Que dire de l’origine de la corruption ? Du rôle des Arabes dans la perpétuation de la corruption ? Que dire de l’insécurité qui règne au Bord-de-mer maintenant ? Pourquoi les Syro-Libanais réussissent-ils dans le commerce tandis que nous ne pouvons pas trouver du travail ? Comment imiter les Arabes et ne pas partir pour le Chili ? Pourquoi le Fort-Jacques n’est-il pas encore ouvert au public ?

Ce sont, entre autres, ces questions qui ressortent des déclarations et des opinions des élèves des lycées Pétion, Firmin, Toussaint (Groupe AM/PM) et de Carrefour-Feuilles après le visionnement du documentaire de Mario L. Delatour « Un certain bord de mer-Un siècle de migration arabe en Haïti » suivi de débat autour du thème «Patrimoine et vivre-ensemble » dans le cadre du « Projet itinérant d’initiation au patrimoine culturel haïtien », au bénéfice des écoliers du réseau des lycées publiques.

Ce projet itinérant est initié par Le ministère de la Culture et de la Communication à travers sa Direction du patrimoine (DPC), depuis le début du mois de novembre 2017 dans les lycées du centre-ville de Port-au-Prince. Il épouse la forme d’une caravane de présentation magistrale sur le patrimoine culturel. S’ensuivent la projection d’un documentaire haïtien et un débat en lien avec la thématique.

Dans les salles de classe, les bibliothèques, les espaces de conférence des différents lycées fraichement aménagés, les élèves des classes humanitaires s’agglutinent pour faire la connaissance de la notion du patrimoine culturel, pour découvrir le Bord-de-mer, le centre historique de Port-au-Prince, la richesse de la culture haïtienne sous l’orientation de l’équipe de la Direction du patrimoine coordonné par Monsieur Frantz Délice, directeur du Patrimoine au bureau central du ministère de la Culture et de la Communication sous la houlette du ministre Limond Toussaint, secondé du Directeur général, monsieur Jean Michel Lapin.

Le contenu du documentaire « Un certain bord de mer – Un siècle de migration arabe en Haïti » fut un choc pour les écoliers de ces différents lycées. Ils ont découvert qu’ils ne sont pas seuls en Haiti et ont questionné le rôle joué par les descendants des Syro-Libanais dans les malheurs du pays. Ils pensaient qu’il y avait simplement d’un coté la masse des descendants des Noirs d’Afrique et de l’autre le groupe des mulâtres. Ce fut une surprise d’apprendre à travers le documentaire qu’il y a un troisième groupe, le groupe de Syro-Libanais. Ce dernier groupe était assimilé et inclus dans le groupe des descendants mulâtres. Ce fut une surprise !

Le contenu du documentaire « Un certain bord de mer – Un siècle de migration arabe en Haïti » leur a permis de voir et de comprendre que la culture haïtienne est une mosaïque et un creuset des différents apports culturels. Et que notre culture continue d’être fortifiée par les vagues successives de migrants français, allemands, syro-libanais, palestiniens, juifs, etc. Et qu’Haïti continuera d’être une terre d’accueil. Ceci impliquera la nécessité pour tous les Haïtiens de se mettre ensemble, de se parler, de se construire et de construire le vivre-ensemble.

Le Projet itinérant d’initiation au patrimoine culturel, est un projet pilote validé par le ministre Limond Toussaint et mis en place par la direction générale du MCC. Il a pour objectif d’introduire et de sensibiliser les écoliers du réseau des lycées publiques à la notion du patrimoine culturel et de leur faire découvrir celui d’Haïti. Et d’utiliser la notion du patrimoine culturel comme un élément pour parler et construire le vivre-ensemble. La caravane du patrimoine culturel du MCC/DPC continuera de visiter les lycées de la République à la fin de 2017 et tout au long de 2018 avec de nouveaux documentaires filmiques et de nouvelles surprises chez les écoliers.

Myke Joseph Surpris Étudiant en Anthropo –sociologie Faculté d’Ethnologie mykedjoart02@gmail.com Auteur

Réagir à cet article