Lycée du Cent-Cinquantenaire: 74 années à célébrer

Publié le 2017-12-04 | Le Nouvelliste

Société -

Le lycée du Cent-Cinquantenaire (LCC), communément appelé Lycée des jeunes filles, est à moins d'un mois de la commémoration de ses 74 ans d'existence. Cet établissement scolaire public logé à la rue Capois ayant comme devise "Alma mater des jeunes filles d'Haïti", est toutefois tombé en état de vétusté depuis cette dernière décennie. Une situation qui s’est aggravée avec le séisme dévastateur du 12 janvier 2010. 7 années plus tard, cette institution qui devrait être pour le pays et pour d’autres écoles une référence en tout point dans le domaine de l’éducation est pourtant aujourd’hui une vraie peau de chagrin, malgré sa proximité avec le ministère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle.

Le bâtiment est fissuré et est trop proche des hangars construits pour permettre aux élèves de suivre péniblement les cours. Au cas où il y aurait des secousses, même minimes, elles seraient en grand danger. Ces soi-disant salles de classe ne peuvent tromper ni le soleil ni la pluie. Les élèves n’ont plus d’infirmerie, plus de salle informatique, plus de bibliothèque, plus de cafétéria, plus d’eau pour leurs besoins ou même pour se laver les mains. On ne saurait qualifier ce qui se passe entre les murs de ce lycée de normal, en ce XXIe siècle. Les cadres, les professeurs, le personnel administratif et le personnel de soutien de cette école n’en peuvent plus de cette situation déplorable qu’ils supportent tous les jours, mais gardent un silence d’espoir.

Traitées en parents pauvres alors qu'il est bruit qu'il existe un projet de réhabilitation des lycées endommagés lors de cette catastrophe qui a causé énormément de peine à la nation, les anciennes élèves de cette école ont décidé d'élever la voix pour que les concernés prennent enfin conscience de la situation dégradante dans laquelle des jeunes filles s'instruisent dans les locaux de ce lycée, qui a pourtant formé des célébrités comme Yole Derose, des hauts dignitaires de l’État comme la sénatrice Edmonde Supplice Beauzile, pour ne citer qu'elles.

L'Amicale des anciennes du lycée du Cent-Cinquantenaire (AMIALYCC), reconnue du ministère des Affaires sociales et du Travail (MAST), compte œuvrer en faveur de l'ancienne école de ses membres pour changer la donne.

Le comité de ladite association, de concert avec les cadres et professeurs du lycée et les élèves de Philo de la promotion sortante, prépare une commémoration grandiose pour fêter les 74 ans dudit établissement scolaire, les 17 et 19 décembre prochain. Ainsi, l’AMIALYCC fait appel à toutes les anciennes du lycée, et à tous les acteurs publics et privés d'ici et d'ailleurs en vue de contribuer pour donner plus d'ampleur à ces activités commémoratives telles qu'une marche pacifique, une messe, un programme socioculturel, étalées sur les deux jours.

La célébration de l'anniversaire du lycée du Cent-Cinquantenaire devra entre autres coïncider avec le lancement d'une campagne pour la reconstruction du lycée, selon les propositions de l'AMIALYCC.

L'État, les autorités publiques-privées et les particuliers, nous sommes tous concernés par la manière dont les enfants de cette nation reçoivent le pain de l'éducation, car la formation ne connaît pas la discrimination puisque sa finalité est de créer une nation forte. Tout ce qui concerne Haïti devrait concerner chaque Haïtien. Certains Haïtiens se considèrent en transit, il reste toujours une appartenance à sauver pour leur pays. Ces jeunes filles ont besoin de nous aujourd’hui, n’attendons pas qu’il soit trop tard pour agir.

amialycc@gmail.com

Réagir à cet article