Les remous de l'actualité des lundi 13 et mardi 14 novembre 2017

Publié le 2017-11-13 | Le Nouvelliste

National -

Des averses sont toujours présentes sur Haïti

L’Unité hydrométéorologique (UHM), dans un bulletin daté du 13 novembre 2017, a indiqué qu'un creux de surface se trouvant au sud-ouest de la Jamaïque génère une large zone de convection isolée sur une bonne partie des Grandes Antilles. Le bulletin signale que face à la persistance de ces épisodes pluvieux et le niveau de saturation du sol sur certains bassins versants du pays, l'UHM, de concert avec le SPGRD, demande aux habitants des zones à risques de rester vigilants et d'appliquer scrupuleusement les consignes de sécurité habituelles lors de ces averses. Il a souligné par ailleurs que les activités pluvieuses seront toujours présentes sur le pays et que la masse d'air restera humide les mardi 14 et mercredi 15 novembre.

Carnaval 2018 : « Ayiti jan l dwe ye »

Le carnaval de l’année 2018 aura lieu du dimanche 11 au mardi 13 février 2018. En préparation à cet événement culturel, l’administration communale de Port-au-Prince a organisé dans ses locaux, le vendredi 10 novembre 2017, une table ronde pour statuer sur le thème de cette année : « Ayiti jan l dwe ye ». Selon les membres de cette administration, le carnaval 2018 sera orienté vers le sujet du « recyclage », pour le développement local, la protection de l’environnement et l'amélioration de l’image d’Haïti.

Le MDE encourage une solidarité « plus proactive »

Le ministère de l’Environnement, dans un communiqué, encourage une solidarité « plus proactive » en faveur d’Haïti, à l’occasion de la 23e Conférence des parties sur le climat (Cop23), qui se déroule, du lundi 6 au vendredi 17 novembre 2017, à Bonn (Allemagne). Haïti figure parmi les dix pays en développement et Petits États insulaires en développement (PEID) les plus exposés aux impacts du dérèglement climatique. En ce sens, les responsables du MDE demandent d’étendre cette solidarité « plus proactive », en faveur des pays en développement et Petits États insulaires en développement (PEID) des Caraïbes et du Pacifique, frappés par les récentes catastrophes naturelles.

Nouvelles restrictions imposées par les États-Unis aux voyages à Cuba

Dans une note adressée au journal, l'ambassade de Cuba en Haïti informe que les nouvelles mesures prises par Washington contre Cuba limitent les voyages de ses citoyens dans notre pays, ainsi que les relations d'affaires avec certaines entités cubaines et confirment le « grave recul » des relations bilatérales amorcé sous l'administration de Donald Trump, a affirmé mercredi Josefina Vidal, directrice générale chargée des États-Unis au ministère cubain des Relations extérieures. (…) Parmi les nouvelles mesures figure une liste émise par le Département d'État de 179 organismes cubains avec lesquels il est désormais interdit aux entités et aux citoyens étasuniens d'effectuer des transactions financières directes. (…) Par ailleurs, les voyages de citoyens étasuniens à titre individuel dans le cadre d'échanges, dits de « de peuple à peuple », établis sous l'administration de Barack Obama, sont interdits.

Dorénavant, les Étatsuniens devront voyager sous le patronage d'une organisation de leur pays et ils devront être accompagnés d'un représentant de cette organisation.

ONI : un calvaire pour les citoyens de Baie-de-Henne

Le maire de la commune de Baie-de-Henne (département du Nord-Ouest), Tertius Joseph Ilercé, a déploré le lundi 13 novembre le processus de renouvellement de la Carte d'identification nationale (CIN). Il dénonce le dysfonctionnement des matériels comme ordinateurs, génératrice; le nombre réduit des opérateurs qui, selon lui, ralentit le processus. D’après Tertius Joseph, des citoyens ont passé des jours devant le bureau de l'Office national d'identification (ONI) de ladite commune sans renouveler leur CIN. Il demande aux responsables de l'ONI de se pencher sur cette situation « catastrophique » pour les citoyens de ladite commune.

La recrudescence de l’insécurité à Grand-Gosier

Le juge de paix de Grand-Gosier (département du Sud-Est), Pressage Antoine, a élevé la voix pour dénoncer la recrudescence de l’insécurité à cause du manque de policiers et d’équipements au commissariat de ladite commune. Il souligne des cas d'agression, de pillage et de vol perpétrés par des individus non identifiés. Selon lui, cet état de fait provoque la peur chez beaucoup de personnes vivant dans cette localité. Il lance un pressant appel aux autorités judiciaires et policières dans le but de pallier la situation.

SOS des lycéens du Cap-Haïtien

Des cris comme « aba lame, viv edikasyon » ont été lancés, le lundi 13 novembre, lors d’une vague manifestation des lycéens du Cap-Haïtien. Ce mouvement de protestation entamé par les élèves dénonce l’absence de professeurs dans les salles de classe et les conditions inadéquates des lycées de la ville. Par ailleurs, un lycéen a été blessé et deux autres ont été victimes de gaz lacrymogène lancé par les forces de l’ordre en vue de disperser la foule.

Jack Guy Lafontant décline l’invitation de la Chambre des députés

Le Premier ministre Jack Guy Lafontant a annoncé, le lundi 13 novembre, dans une correspondance administrative, qu’il ne pourra pas se présenter au Parlement à cause d’une urgence de dernière heure. Ainsi, le chef du gouvernement a demandé au président de la Chambre basse, Cholzer Chancy, de reporter cette rencontre à la huitaine. Rappelons que cette rencontre services non conformes fournis par les compagnies de téléphonie mobile et d’Internet.

Une pétition pour l’interdiction des ustensiles en styrofoam

Cela fait deux semaines depuis qu’une pétition, qui a recueilli environ 2000 signatures, circule sur les réseaux sociaux. « Nous, signataires de la présente pétition, demandons au gouvernement haïtien de faire appliquer l’arrêté ministériel du 10 juillet 2013 qui interdit de produire, d’importer, de commercialiser et d’utiliser, sous quelque forme que ce soit, des sacs en polyéthylène et objets en polystyrène expansés (PSE ou PS ou Styrofoam) à usage alimentaire unique, tels que plateaux, barquettes, bouteilles, sachets, gobelets et assiettes », a-t-on lu dans cette note du collectif Alternatiba H. Dans l’attente d’une réaction du gouvernement Haïtien, le collectif rappelle que les objets sus-mentionnés ne se recyclent pas et se disloquent en infirmes particules polluantes.

Des voleurs envahissent les foyers à Trou-du-Nord

Les habitants de Trou-du-Nord sont pratiquement désespérés face à la recrudescence des voleurs qui rentrent dans les maisons par infraction, le soir. « Des plaintes ont été déposées, mais aucune action concrète n’a été constatée en vue de mettre un terme à ce phénomène », raconte Doubentz de l’association AJUDEN. Plusieurs cas de vol ont été relatés de manière régulière depuis plus de 2 mois, cependant les autorités locales n’ont pipé mot sur ce qui s’apparente à devenir un climat d’insécurité généralisée dans la ville du président Jovenel Moïse. Dans une note de l’association « Les Truviens de partout », le comité dénonce, entre autres, la nonchalance de la mairie qui laisse la population seule et abandonnée au bon vouloir des bandits.

15 restaurants communautaires dans le Nord-Est

La déléguée du Nord-Est, Irline Cadet, a procédé, la semaine écoulée, à l’ouverture de 15 restaurants communautaires. Dans une entrevue, elle a fait savoir qu’un projet plus vaste est en cours de finalisation pour passer de 15 à 22 restaurants communautaires cette semaine, avant d’arriver à 55 restaurants échelonnés sur les 13 communes du département. Elle en a profité pour rappeler que les intéressés doivent payer 15 gourdes contrairement à la somme de 10 gourdes préétablie. Ces restaurants sont gérés par les CASEC dans les sections communales et par les maries dans les centres-villes.

Autour du 214e anniversaire de la bataille de Vertières

À l’occasion du 214e anniversaire de la Bataille de Vertières, le Centre Challenges organise, de concert avec la Société haitienne d’histoire, de géographie et de géologie (SHHGG) et C3 Editions, le jeudi 16 novembre 2017, à la Faculté de médecine et de pharmacie de l’Université d’Etat d’Haïti, à 1 heure de l’après-midi, une conférence-débats sur la portée et la signification de cet événement transcendatal dans l’histoire d’Haïti et dans les annales de l’humanité. Les panélistes sont : Roger Petit-Frère, professeur d’histoire et de sciences politiques à l’Université d’État d’Haïti (UEH), ancien membre du Conseil de direction de l’École normale supérieure; Jean Alix René, docteur en histoire, professeur à l’UEH et président du Conseil de gestion des presses de l’UEH; Watson Denis, docteur en histoire, professeur d’histoire de la Caraïbe et des relations internationales à l’UEH et directeur exécutif du Centre Challenges.

Réagir à cet article