Kafou, un film salué par la presse

Quelque deux semaines avant sa grande première au Karibe, le film Kafou, réalisé par Bruno Mourral, a été projeté, à la Fokal, à l’intention des travailleurs de la presse, le vendredi 10 novembre 2017. Beaucoup d’éloges, et quelques rares bémols, ont fusé après la projection, durant la causerie avec le réalisateur ainsi que quelques autres membres de l’équipe dont les 3 principaux acteurs: Manfred Marcelin, dans le rôle d’un policier corrompu, Jasmuel Andri et Rolaphton Mercure, incarnant deux jeunes voyous de service.

Publié le 2017-11-10 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

Le 10 novembre 2017, une partie de l’équipe derrière le film « Kafou », ce « moyen-métrage » avec un petit côté « gore », était présente pour une diffusion à l’intention des travailleurs de la presse. Le film, qui est en nomination à plusieurs festivals, a bénéficié surtout de retours élogieux de la part des spectateurs. « Félicitations M. Mourral pour le film. Sachant qu’il a été produit par vous, on pouvait prévoir qu’il serait de bonne facture quand on connaît le travail que vous avez accompli par le passé. En plus, félicitations pour le choix des acteurs, leur jeu permet de rendre vivante, captivante, l’histoire », déclare Claude Bernard Sérant du journal Le Nouvelliste.

Cossy Roosvelt rédacteur en chef du magazine Challenge, parle de « Film de standard international ». « C’est super moderne, ce qu’on vient de voir là », ajoute-t-il. Franciyou Germain de Mag-Haïti estime pour sa part que Kafou s’éloigne des films « Teyat lakay », lui qui se présente comme étant grand cinéphile et amateur de séries.

Gaspard Dorélien, de Fotomatik, salue le fait que l’équipe ait pris le risque de tourner la nuit. « C’est placer la barre très haut », selon l’ancien élève du New-York Film Academy. Cependant il a exprimé quelques réserves sur le scénario, sur le portrait des personnages...

Le film a remporté, à ce jour, le prix de l’innovation au Caribbean Tales International Film Festival. Il est nominé au Orlando Film Festival ainsi qu’à l’Austin Film Festival. La grande première est prévue pour le 24 novembre au Karibe.

Réagir à cet article