Match amical : Haiti vs Japon

Les Grenadiers ont posé des questions à Vahid Hallillodzic

Le sélectionneur serbe Vahid Hallillodzic se souviendra longtemps de cette petite sélection sans moyens économiques, venue de nulle part le surprendre au Nissan Yokohama Stadium ce mardi 10 octobre. «Je n'ai pas compris», a-t-il lâché à la conférence de presse d’après match.

Publié le 2017-10-10 | Le Nouvelliste

Sport -

Le 28e match d'Hallillodzic n'a pas été celui qu'il espérait. Pire, il restera dans sa mémoire un peu comme un cauchemar. « Si je m'attendais à ce résultat, je n'aurais pas aligné cette formation », lâchera-t-il lors de la conférence de presse d'après match. Autant Marc Collat était serein pendant cette conférence, autant Vahid cherchait ses mots.

« C’est un rappel à l’ordre », « C’est une leçon d’humilité », « C’est le plus mauvais match du Japon que j’ai vu », « C’est une manière de nous montrer que nous ne sommes pas encore prêts pour la Coupe du monde », le Serbe a utilisé beaucoup d’expressions pour tenter d’expliquer ce match, avant de demander pardon aux spectateurs qui avaient fait le déplacement. Il reconnaît toutefois qu'Haïti avait été efficace: 3 tirs et 3 buts (pardon M. Vahid, mais il y en avait 7 de cadrés).

« C’est la première fois que mon équipe encaisse 3 buts, après 27 rencontres sans défaite, et contre un petit calibre en plus. Nous allons jouer deux rencontres contre des équipes de grand calibre, nous devons en tirer des leçons et nous remettre au travail », a-t-il continué.

Les journalistes lui ont par ailleurs demandé de partager ses impressions sur la sélection haïtienne. Vahid Hallillodzic répond : «Je savais que c'est une sélection qui changeait de temps à autre, qu'il serait difficile de prévoir son jeu puisqu'elle n'est pas stable. Je connaissais la puissance athlétique de Duckens Nazon, mais je dois féliciter Haïti qui a fait son match. 3 tirs 3 buts, on ne fait pas mieux.» Pour finir, le sélectionneur serbe a de nouveau demandé pardon au public nippon, regrettant le manque de réussite de son équipe.

Réagir à cet article