Et Jérémie retrouve son festival de poésie

Publié le 2017-10-10 | Le Nouvelliste

Culture -

« La 6e édition du Festival national de poésie de Jérémie, renvoyée l’année dernière à cause d'intempéries, se tiendra du 12 au 15 octobre 2017 en hommage aux auteurs jérémiens disparus. Claude Pierre qui devait être l’invité d’honneur du festival l’année dernière n’est plus et Jean-Claude Fignolé, dont le nom a été retenu pour être à l’honneur cette année, nous a aussi quittés », a déclaré le Dr Jean Guy-Marie Louis, président du comité d’organisation du Festival national de poésie de Jérémie.

« L’engagement que ces deux auteurs avaient pris tant sur le plan social que sur le plan culturel sera poursuivi et respecté. Nous savons combien ils étaient inquiets pour l’avenir de cette ville qu’ils chérissaient. Les mauvais résultats des élèves du département aux examens officiels de l’année académique 2015-2016 les avaient exaspérés. Ils avaient du mal à accepter cette descente aux enfers, eux qui ont marqué l’âge d’or du développement culturel de la ville. Cette année encore, la publication des résultats officiels par le Ministère de l’Education nationale laisse tous les Grand’anselais pantois », se désole ce professeur d’université.

L’année 2016 a été désastreuse pour le département de la Grand’Anse et son chef-lieu, Jérémie, tant sur le plan environnemental que sur le plan culturel. Le passage de l’ouragan Matthew a beaucoup affecté la flore et la faune de cette région. « Comme un malheur n’arrive jamais seul, l’année 2017 en cours a déjà vu le départ pour l’orient éternel de quatre grandes figures de la littérature grand’anselaise et nationale : Jacqueline Beaugé, Serge Legagneur, Claude C. Pierre et Jean-Claude Fignolé. Les deux derniers étaient membres fondateurs du Festival national de poésie de Jérémie », note le Dr Louis.

Au cours de cette édition du Festival national de la poésie, les poètes et musiciens participeront à l’inauguration de l’école de musique de Jérémie. La création de cette école a été rendue possible grâce au leadership du Dr Jean Guy-Marie Louis qui a su fédérer les énergies des anciens élèves de cette école et de ses amis personnels autour de ce grand projet. Certains donateurs ne connaissent même pas la ville, pourtant ils ont fait confiance au Dr Louis et ont apporté leur contribution.

Le Centre culturel Jean Brierre organise depuis déjà six ans des ateliers d’écriture, de peinture, de théâtre et de musique de manière à ouvrir le champ de connaissance des élèves du département. Le directeur de ce centre, le Dr Jean Guy-Marie Louis, a mis en place, à partir de ses fonds personnels, un réseau de cinq bibliothèques à Marfranc, Roseaux, Chambellan, Beaumont et Jérémie (Collège Saint-Louis), en vue de faciliter l’accès des jeunes à la lecture.

Il faut souligner que le professeur Louis, qui a aussi offert une assistance à la bibliothèque de l’École supérieure catholique de droit de Jérémie (ESCDROJ) et au Centre culturel Monseigneur Carl Édouard Peters (CCMCEP), envisage d’ouvrir cinq nouvelles bibliothèques dans les trois ans à venir à Moron, Bonbon, Anse-d’Azur, Pestel et Anse-d’Hainault. La bibliothèque du Collège Saint-Louis sera inaugurée le jeudi 12 octobre 2017.

Ces activités, rappelle le Dr Louis, entrent dans la ligne de pensée des auteurs grand’anselais disparus.

Réagir à cet article