Les artistes de SKAPA sympathisent avec les victimes d’Irma

Publié le 2017-09-13 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

Suite aux nombreux dégâts causés par l’ouragan Irma dans certains pays de la Caraïbe et en Floride, les artistes de SKAPA (Sektè kiltirèl Ayisyen pou Ayiti) ont jugé bon d’apporter leur soutien aux victimes. Une vidéo dans laquelle ils lancent un message de fraternité, de courage à tous les sinistrés, a donc été tournée au Champ de Mars, lieu emblématique d’Haïti.

La semaine dernière, des vidéos montrant les dommages provoqués par le Cyclone Irma dans quelques régions de la Caraïbe et de la Floride pleuvaient sur les réseaux sociaux. Des images les unes plus alarmantes que les autres. Cependant, si notre pays a échappé belle à l'un des ouragans les plus puissants jamais enregistrés dans l’océan atlantique, les artistes de SKAPA se sentent concernés par le sort de leurs voisins. « C’est un signe de solidarité envers toutes les victimes de cette catastrophe », a déclaré Harry Luc, l’un des membres de SKAPA.

Pour les artistes de SKAPA, c’est une façon de lancer un message de fraternité au monde entier et aux peuples de la Caraïbe particulièrement. « Haiti stands with you », lancent-t-ils à la fin de la vidéo. Bélo, l’un des participants, croit qu’Irma nous a donné l’opportunité de montrer que les Haïtiens sont prêts à apporter leur aide. « Assez souvent nous sommes victimes de catastrophe en Haïti, et les autres n’ont pas hésité à nous soutenir. Cette fois c’est à notre tour de leur retourner l’ascenseur. Nous n'avons certes pas d’argent à offrir aux sinistrés, mais cette vidéo peut aider. Nous sommes là, nous sommes prêts à aider », a poursuivi Bélo, qui a lui-même lancé l’idée.

La vidéo de SKAPA en hommage aux victimes d’Irma présente les artistes haïtiens formant une chaîne de solidarité autour du Nègre marron. En l’occurrence Queen Bee, Esther, Bélo, Géraldo, Shabba, Mikaben, Roro, Jean Jean Roosvelt, Manfred, Manno Beat et CJ, tous munis du bicolore national pour témoigner leur soutien aux personnes touchées par cet ouragan de catégorie 5.

Réagir à cet article