Patrice Dumont demande au gouvernement d’aller au plus vite vers l’opposition

Publié le 2017-09-12 | Le Nouvelliste

National -

Des mouvements de protestation entachés de violence ont eu lieu ce mardi 12 septembre dans la capitale en réaction au vote de la loi de finances 2017-2018 qualifiée de «criminelle» par certains. Le sénateur de l’Ouest Patrice Dumont a rapidement réagi à travers une note de presse.

Dans cette note, Patrice Dumont demande au gouvernement d’entrer sans attendre en contact avec l’opposition au Parlement, au sein des partis politiques présents aux dernières élections et tout autre groupe en désaccord avec le pouvoir sur son mode de gouvernance.

L’élu du RPH montre que le budget est le signe apparent d’un mal beaucoup plus large qu’est l’injustice sociale. «Les autorités de l’État doivent arrêter de se baigner dans la corruption. Les autorités judiciaires doivent condamner les corrompus et les corrupteurs», poursuit la note.

Concernant les violences enregistrées, le Léogânais explique : «On a toujours recouru à la vengeance quand on nous fait du tort. Jets de pierres, incendie d’édifices, attaque de voitures et tirs d’armes à feu n’ont jamais arrangé les choses».

«Le pays veut et mérite un changement. Certes, il ne sera pas possible dans la violence. Ni à travers le traditionnel pillage non plus», conclut la note.

Réagir à cet article