Comment évaluer la clientèle d’un opérateur de téléphonie ?

Chronique technologique Les abonnés téléphoniques, qu’ils souscrivent au service fixe ou mobile, varient chaque jour. Ceci est dû au fait que de nouveaux clients s’ajoutent quotidiennement à la liste, ou que des utilisateurs existants décident d’abandonner l’opérateur téléphonique pour différentes raisons. Il est pratiquement facile de connaitre à tout instant le nombre d’abonnés d’un réseau téléphonique par une simple consultation de la base de données constamment mise à jour. Mise à part la consultation de la base de données, quelles sont les autres options pour évaluer la clientèle d’un réseau téléphonique ?

Publié le 2017-09-06 | Le Nouvelliste

Economie -

Il est important dans un environnement compétitif de toujours disposer des chiffres exacts sur le parc téléphonique des opérateurs téléphoniques. Cette information est tout à fait utile aux opérateurs qui cherchent toujours à affiner leurs stratégies de conquête de marché. Le régulateur et L’État ont également intérêt à connaître les zones desservies pour s’assurer que le service universel est garanti sur le territoire national, ou tout au moins, dans certaines régions d’un pays.

Plusieurs méthodes permettent de se faire une idée plus ou moins exacte de ces données relatives au nombre d’utilisateurs du système téléphonique.

Nombre d’abonnements mensuels (téléphonie fixe)

Un opérateur de téléphonie fixe n’a qu’à consulter sa base de données pour disposer du nombre d’abonnements souscrits. Une ligne d’abonné résidentielle dessert tous les utilisateurs d’un ménage ; ainsi en téléphonie fixe, les abonnements à eux seuls ne suffisent pas pour déterminer avec précision le nombre d’utilisateurs du service téléphonique d’un opérateur téléphonique.

Nombre de cartes SIM en utilisation (téléphonie mobile)

Un opérateur de téléphonie mobile peut se baser sur la quantité de cartes SIM vendues pour déclarer sa base de clientèle. Les cartes SIM en circulation ne peuvent pas donner une idée précise du nombre d’abonnés, puisqu’une quantité d’entre elle est restée inactive pendant un certain temps. Certains numéros de téléphones associés aux cartes peuvent être abandonnés de manière définitive par l’utilisateur.

Trafic écoulé

Le trafic écoulé est une autre façon de déterminer approximativement le nombre d’abonnés. En effet, le réseau est capable de fournir la quantité de trafic généré par les utilisateurs pendant une journée ou une semaine. En partant de l’hypothèse d’un trafic moyen par utilisateur, il est facile de déterminer la quantité d’utilisateurs ayant généré ce trafic total.

Ces données courent le risque de n’être pas exacts, puisque les téléphones qui ne sont pas utilisés ou inactifs pendant ladite période ne génèrent pas de trafic. Un autre paramètre qui risque de fausser le résultat est que le trafic moyen par utilisateur pris comme mesure peut ne pas être le reflet de la réalité.

Population couverte (surface géographique desservie)

Le taux de couverture géographique peut être aussi un indicateur de la clientèle téléphonique. Le niveau de pénétration d’un opérateur de téléphonie dans une zone donnée peut donner une idée approximative du nombre d’abonnés. Cette approche est également utile quand il s’agit de d’estimer la part de marché respective de plusieurs opérateurs se partageant un marché de télécommunications. Ces appréciations de taux de pénétration ne peuvent fournir aucune donnée précise sur le parc téléphonique d’une zone donnée.

Gregory DOMOND, Ing. M.Sc PDG PromoTIC Gdomond@promotichaiti.com Auteur

Réagir à cet article