Pierre Manigat Junior promet des changements au journal L'Union

Le ministre de la Culture et de la Communication Limond Toussaint a procédé le vendredi 1er septembre 2017 dans le local du ministère sis au Champ de Mars, à l'installation de Pierre Manigat Junior au poste de directeur du journal d'État L'Union. M. Manigat a été nommé par arrêté présidentiel en date du 24 mars dernier pour mener les rênes de ce journal qui avait interrompu ses tirages en février 2004 pour des raisons d'ordre technique, notamment le mauvais état du matériel d'imprimerie.

Publié le 2017-09-04 | Le Nouvelliste

National -

Après deux décennies de dysfonctionnement suivi de plusieurs tentatives de remobilisation, l'administration Moïse/Lafontant est parvenu à remettre en marche cette institution qui a pour vocation d'être au service de l'intérêt général, a lancé Limond Toussaint, titulaire du MCC. Le ministre Toussaint croit que le choix porté sur son nouveau directeur n'est nullement fortuit. Il souligne que le passé de M. Manigat fait de lui cette personne ressource pour diriger cette institution dans le secteur de la communication.

« Vous êtes appelé à veiller au bon fonctionnement et au développement du journal, vu que ce dernier doit continuer à être un outil dans la promotion de la démocratie et du développement économique, social et culturel de la nation haïtienne », a-t-il expliqué. « Vous qui par le passé avez relevé de grands défis, nous croyons que vous serez en mesure de mobiliser les ressources humaines et matérielles nécessaires pour accomplir cette mission qui vous est confiée », a dit le ministre. Le journal L'Union demeure un important canal de transmission entre les autorités haïtiennes et la population, a-t-il fait savoir.

Le ministre Limond Toussaint promet toute l'assistance du ministère au directeur général du journal L'Union. « Nous ne souhaitons que votre réussite dans votre nouvelle fonction et nous vous disons déjà, M. le directeur, bon travail et bonne continuité », a poursuivi Limond Toussaint.

De son côté, Pierre Manigat Junior promet de redonner au journal sa renommée d'antan. Se disant conscient de la tâche qui lui est confiée, il dit souhaiter travailler au renforcement et la pérennité du journal. M. Manigat tâchera de créer une structure institutionnelle stable et pérenne susceptible de résister aux aléas politique et économique, capable de répondre aux exigences sociales. « C'est là notre plus grande ambition, produire un journal d'État qui soit l'expression du service public », a-t-il garanti.

Un quotidien distribué et lu sur tout le territoire national et qui puisse refléter la vie économique, sociale des citoyens des villes de province et ceux de la diaspora, pour le compte de l'État, a affirmé le nouveau DG du journal L'Union. Il promet de travailler dans le but de faire renaître un journal imprimé à l'ère de l'essor constant du numérique. « Le journal L'Union sera disponible à tous ceux qui restent encore accrochés à la sensation tactile de l'imprimerie », a-t-il promis. « Nous savons que la mission qui nous est confiée sera difficile et nous sommes prêt à relever ces défis en ressuscitant une institution d'État plongée dans une léthargie depuis plus de dix ans, vu son importance et sa raison d'être dans la société », a conclu Pierre Manigat Junior, lors de son allocution.

Réagir à cet article