Quand Harmonik rend hommage à Joubert Charles

Publié le 2017-08-10 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

Les membres du groupe Harmonik se sont rendus sur la tombe de Joubert Charles, au Parc du Souvenir, le jeudi 10 août, pour y déposer une gerbe de fleurs. Le groupe et l’industrie de la musique haïtienne doivent beaucoup à ce producteur et entrepreneur, décédé des suites de blessures occasionnées par le violent séisme du 12 janvier 2010.

D’emblée, Rodney Noël, manager d’Harmonik, précise que la date du 10 août n’a pas été retenue pour cet hommage à Joubert parce qu’elle ramène un événement spécial. « Le groupe tenait à lui rendre hommage et c’est pour cela que l’on a décidé de se rendre sur sa tombe. Personnellement, je n’avais jamais eu la chance de m’y rendre. L’essentiel était donc d’arriver à le faire avant de quitter le pays », explique-t-il

« Joubert était le représentant du groupe Harmonik en Haïti. Sincèrement, s’il était encore vivant, je n’aurais pas eu à rentrer au pays cet été pour la tournée du groupe. C’était un de nos plus grands supporteurs et aussi un de mes meilleurs amis dans le HMI », poursuit le coorganisateur de Haitian Compas, qui avait entretenu une profonde amitié avec Joubert Charles pendant une quinzaine d’années.

Vêtus de maillots à l’effigie du promoteur qui aurait célébré son 52e anniversaire en avril dernier, avec le message « Ou toujou avèk nou ! », les messieurs d’Harmonik se sont arrêtés au Parc du Souvenir avant de prendre la route pour St-Marc. Pendant quelques minutes, ils se sont recueillis sur la sépulture de Joubert Charles, après y avoir déposé des fleurs. Une façon pour eux de remercier cet homme qui a été présent à leurs débuts.

« Harmonik a connu son plus gros succès avec Joubert, durant l’époque de « Jere m ». Ainsi, maintenant que le groupe est tout au sommet de l’industrie, il nous manque beaucoup. Joubert a lancé Harmonik en Haïti et si on connaît du succès ici en ce moment, on le lui doit en grande partie. On a donc décidé de lui rendre hommage, tout en sachant qu’il est avec nous en esprit tout au long de notre tournée au pays », confie le guitariste Sanders Solon qui, tout comme son confrère Nickenson Prud’homme , voit la disparition de Joubert Charles comme une perte énorme non seulement pour leur groupe, mais pour la musique haïtienne en général.

Né le 23 avril 1965, Joubert Charles était un producteur-promoteur-manager qui représentait les intérêts de groupes à succès, mais surtout un maître à penser de la musique dite de la nouvelle génération. Dommage que cet homme parti trop tôt ait emporté dans sa tombe bien des rêves et des projets inédits pour notre musique !

Réagir à cet article