8e édition du concours d'épellation de Belladère « J’épelle à la Sodapu »

Le concours d'épellation de Belladère « J’épelle à la Sodapu », qui est à sa huitième édition, veut palier les insuffisances des élèves dans la langue de Molière, développer surtout les facultés intellectuelles et faire disparaître les carences en orthographe.

Publié le 2017-07-10 | Le Nouvelliste

National -

Organisée pour la première fois en 2010, cette compétition est une initiative de la société de danse artistique et publicitaire Sodapu et de Panorama Magazine à l’intention des élèves de la sixième à la huitième année fondamentale du département du Centre. C’est un concours d’orthographe où les candidats devront rivaliser d'ardeur. Le but du jeu, selon les promoteurs, est d’épeler des mots en langue française. Tout tant recherchant l’excellence à l’école, «J’épelle à la Sodapu» va permettre aux aspirants de surmonter le stress et la prise de parole en public. Il est donc destiné aux élèves de l’enseignement général et technique dont l’âge est compris entre 10 et 15 ans. Pour le journaliste Surin Mackenzie, alias « Kapten Bizz», le chef de file de l’activité, ce concours d’épellation devient de plus en plus un nouveau soleil qui s’est levé sur le département du Centre. Pour cette huitième édition, les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands afin de permettre à plus d’écoliers de prendre part aux manches éliminatoires. Les organisateurs veulent en faire un événement d’envergure nationale pour permettre aux élèves de se familiariser avec les lettres, leur donner le goût de l’effort dans le travail et réconcilier ces derniers avec la langue française. « Cette année, la grande finale aura lieu à Port-au-Prince », ajoute Surin Mackenzie. Embrassant à la fois des localités du haut et du bas Plateau, cette activité a réuni des élèves de huit communes du Centre, dont Belladère, Saut-d’Eau, Hinche, Mirebalais, Maïssade, Thomassique, Cerca-la-source, Thomonde. En effet, depuis sept années, les cadres de la Sodapu et du Panorama Magazine: Surin Mackenzie, Surin Daphnée, Rousseau Bethsaïda, Jean Nerly Lacroix, se sont donné pour mission d'encadrer les élèves du dernier cycle fondamental de tout le département du Centre. Ils ont donc institué une activité qui se déroulera dans une ambiance saine et instructive, un concours d'orthographe. En utilisant le simple dictionnaire de l'Écolier haïtien, les éditions précédentes de «J’épelle à la Sodapu» se sont déroulées dans la plus grande convivialité.

Réagir à cet article