Le FMI et Haïti s’accordent au niveau des services sur un programme de référence

Publié le 2017-06-16 | Le Nouvelliste

National -

Le Fonds monétaire international (FMI) est parvenu à un accord avec les autorités pour la mise en œuvre d’un programme de référence couvrant la période juin-décembre 2017, a indiqué le Fonds, dans un communiqué, le vendredi 16 juin 2017, quelques jours après la mission à Port-au-Prince conduite par Chris Walker, chef de mission pour Haïti. « Haïti a finalisé, au début de 2017, des élections qui ont permis la mise en place d’un nouveau gouvernement et d’un nouveau Parlement. Le nouveau gouvernement est déterminé à mener des réformes économiques urgentes et à améliorer la gouvernance afin de promouvoir la croissance économique et faire reculer la pauvreté en Haïti », lit-on dans ce communiqué. Le programme de référence reconnaît, en outre, que le passage obligé à moyen terme pour augmenter les investissements publics et accélérer la croissance économique est de mettre fin aux pertes considérables de l’exploitation de l’entreprise publique d’électricité (EDH) qui, ces dernières années, ont été responsables de près de la moitié du déficit du secteur public. « La Banque de la République d’Haïti (BRH) visera à protéger les réserves internationales et à préserver la flexibilité du taux de change, tout en agissant pour contrecarrer des fluctuations désordonnées du marché. Dans le cadre du programme de référence, la BRH limitera le financement monétaire du déficit de l’État, selon les termes du protocole d’accord, et s’efforcera de parvenir à un faible niveau d’inflation, tout en maintenant un flux de crédit adéquat vers le secteur privé. Les mesures structurelles prévues dans le programme de référence se concentreront sur la réforme fiscale et sur l’amélioration de la transparence des comptes publics. « Les services du FMI travailleront en étroite collaboration avec les autorités pour suivre les progrès dans la mise en œuvre de leur programme économique. En outre, le FMI continuera d’apporter une assistance technique pour accompagner Haïti dans ses activités de renforcement des capacités et dans son programme de réformes. « La communauté internationale et les principaux bailleurs de fonds saluent la détermination du gouvernement à préserver la stabilité macroéconomique et à mettre en œuvre les réformes qui permettront d’assurer une croissance économique durable et inclusive », selon le communiqué. « Dans le cadre du programme de référence, la politique budgétaire sera axée sur la mobilisation de recettes domestiques afin de dégager la marge de manœuvre permettant d’accroître l’investissement public, notamment en ce qui concerne les besoins de reconstruction suite aux effets de l’ouragan Matthew et en matière d’investissements en santé, éducation et services sociaux. La mobilisation de recettes se fera en partie grâce à la suppression des subventions excessives, dont celles concernant le prix à la pompe des produits pétroliers". Il faut cependant, a poursuivi le communiqué, préciser que ces décisions s’accompagneront de mesures d’atténuation pour protéger les couches les plus vulnérables.

Réagir à cet article