Quand Wyclef Jean se produit à Paris dans un concert privé de Trace TV

Publié le 2017-06-14 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

Le 13 juin à 20h 00 à Paris, à Chatelet, dans le quartier du forum des Halles, j’ai eu l’honneur d’être conviée, avec deux de mes consœurs et compatriotes, à un concert privé organisé par Trace TV. À l’entrée de la salle, une file d’attente de personnes d’origines diverses : des Américains, des Européens, des anglophones… des artistes de la scène artistique française comme Passy, Stomy Bugsy, Singuila, Lynnsha… Après avoir récupéré nos bracelets, nous sommes arrivées juste à temps pour le cocktail, offert par Trace TV. Nous avons pris quelques photos avec les artistes qui avaient spécialement fait le déplacement puis on nous a invitées à entrer dans la salle de concert, une salle pouvant contenir un peu plus de 400 personnes… Tout ce beau monde avait fait le déplacement pour participer au concert live de Wyclef Jean and friends… Avant de commencer sa prestation, Wyclef a souligné un point qu'il lui paraissait important de rappeler… il s’agit de l’influence de l’énergie... Nous avons eu droit ce soir-là à une vingtaine de titres ou extraits marqués de sonorités diversifiées avec un Wyclef interprétant les titres phares de sa carrière comme « Ready or not », « Killing me softly », « Marìa Marìa », « Guantanamera », « Ne me quitte pas » (reprise du titre de Jacques Brel) mais aussi « Lady Haïti » et tant d’autres… il nous a également fait la surprise en nous offrant des duos atypiques avec des artistes comme Jacob Desvarieux, Nelson Freitas, TAL, les Neg’ marrons ou encore le rappeur sénégalais NIX… qui étaient venus l’accompagner le temps de quelques titres. Afin de délivrer le message universel de la musique… Le tout s’est déroulé dans une ambiance très intimiste, nous avions une excellente vue de la scène et tout le monde était logé à la même enseigne (artistes, médias, fans…) C’était la première fois que je participais à un concert de Wyclef Jean et je dois avouer que j’ai eu un réel sentiment de fierté. J’étais en admiration devant la prestation du chanteur, compositeur-interprète Wyclef Jean. Celui-ci est une bête de scène ! Chaque fois que j’entendais Wyclef parler « kreyòl » ou citer le mot « Haïti », je ressentais un frisson. Mon seul regret a été de ne pas avoir apporté mon drapeau haïtien tout comme JB, le guitariste d’ORIGINAL H, venu également pour l’occasion, qui était ce soir-là le seul à revêtir les couleurs de notre drapeau. L’auteur, conférencier T. Harv Eker a écrit ceci : « L’énergie est contagieuse. Si tu veux voler avec les aigles, tu devras arrêter de nager avec les canards… » Le temps d’une soirée, Wyclef Jean a entraîné ses fans de tout horizon dans son envol musical.

Réagir à cet article