Consultations et Résultats lance son troisième symposium sur l’administration publique

Publié le 2017-06-14 | Le Nouvelliste

Economie -

Sous le haut patronage de l’Office de management et des ressources humaines (OMRH), du Comité interministériel d’aménagement du territoire, et du ministère de l’Économie et des Finances, l’activité se déroulera les 13, 14 et 15 juin sur le thème :« L’Administration publique haïtienne : État des lieux, enjeux et perspectives » . Une vingtaine de personnalités politiques et d’autres spécialistes haïtiens et étrangers interviendront au cours de ces trois journées de réflexion qui se tiendront à l’Université Notre-Dame d’Haïti et à l’hôtel Royal Oasis. « La troisième édition du symposium sur l’administration publique sera l’occasion d’envisager les voies et moyens viables d’une autre gouvernance administrative, volontiers déterminée à faire le grand saut susceptible d’enclencher le processus de basculer le pays dans la modernité», a précisé Yves Lafortune, marqué par la petite phrase de l’ex-président américain John Fitzgerald Kennedy qui avait déclaré : « Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays». Au cours de cette conférence de presse déroulée en présence du coordonnateur de l’OMRH, Josué Pierre Louis, du sénateur de l’Ouest Patrice Dumont et de la plupart des conférenciers, le patron de la firme Consultations et Résultats a expliqué qu’il est « venu chercher le support des politiques afin de pouvoir influencer les politiques publiques». Pour ce faire, il a fait appel à de nombreuses personnalités politiques et spécialistes haïtiens et étrangers, dont Rémy Trudel, l’invité d’honneur, qui a été plusieurs fois ministre au Québec et professeur à l’Université Laval. « La réforme de l’État est une priorité du président de la République. D’ailleurs, ça a été une promesse de campagne», table le coordonnateur de l’Office de management et des ressources humaines, fier de s’associer à cette activité. Paraphrasant le chef de l’Etat haïtien, Josué Pierre Louis explique qu’on ne peut pas atteindre le développement durable sans passer par une administration publique forte, compétente et efficace. L’ancien ministre de la Justice, qui ne jure que par la réforme de l’État contenue d’ailleurs dans la feuille de route qui lui a été soumise par le chef du gouvernement, précise que l’OMRH s’est jointe à ce symposium dans le but d’écouter les points de vue des acteurs de la société civile. « Nous avons besoin des interventions de la société civile», argumente-t-il tout en saluant la qualité du travail réalisé par la firme Consultations et Résultats dans ce domaine. « La réforme de l’État n’est pas seulement l’affaire de l’État, les autres acteurs du système judiciaire, du Parlement et de la société civile ont leur contribution à apporter», a-t-il insisté. Le P.D.G. de Consultations et Résultats annonce la restitution de l’acte du colloque pour le mois d’octobre.

Réagir à cet article