Roberson Alphonse, premier citoyen de la capitale du livre

Publié le 2017-06-13 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

La Quinzaine du livre, dans le cadre de la 23e édition de Livres en folie, est marquée par de multiples activités à la fois à Port-au-Prince et à Léogâne. Les 15 et 16 juin, Port-au-Prince est décrétée par les organisateurs de la foire « capitale du livre ». Expérimentée pour la première fois, cette activité vise à encourager le partage des livres et consiste à abandonner un ouvrage, peu importe son genre, sur un banc public, dans un supermarché, un marché, un restaurant, une banque, dans un lieu improbable, afin qu’il soit adopté par un autre lecteur. Il y a des gens qui n’ont pas attendu les 15 et 16 juin pour commencer l’activité, et ceci est tout à leur honneur. C’est le cas de Roberson Alphonse qui, le mercredi 31 mai, a laissé sur la table de Magik 9 son exemplaire du livre de Rony Gilot « Au gré de la mémoire : Jocelerme Privert ou les conjonctions mystérieuses de la destinée » qui a été récupéré par un lecteur qui, lui aussi, avait décidé d’entrer dans le jeu avant tout le monde ! Pas très bon joueur au début, Roberson a ouvert une enquête pour savoir qui avait décidé de lire le livre avant lui. Il a donc appelé tous ceux et toutes celles qui étaient passés à la radio ce mercredi-là. Il a même identifié des suspects potentiels qui ont juré leurs grands dieux qu’ils n’avaient rien à voir avec cette entrée précipitée dans le jeu, n’étant pas, comme lui, un monsieur pressé de voir ses concitadins devenir curieux, cultivés et pleins d’aplomb. L’apaisement est vite survenu pour notre journaliste vedette Roberson Alphonse. L’auteur de « Au gré de la mémoire : Jocelerme Privert ou les conjonctions mystérieuses de la destinée » lui offrit un autre exemplaire de son ouvrage et il comprit qu’un livre n’est jamais perdu, qu’il ne fait que continuer son voyage pour rencontrer d’autres âmes afin que ne s’essoufflent jamais la magie du savoir, le bonheur que procure le partage des choses qui nous prolongent au-delà de nous-mêmes, que tout le mérite et la pérennisation de Livres en folie tenaient à ce défi-là : donner accès au livre au plus grand nombre. Roberson Alphonse est aujourd’hui pèlerin, prêcheur pour la diffusion et le partage du livre et surtout premier citoyen de Port-au-Prince, capitale du livre. Et, avec Max, Frantz, Thérèse, Guy, Emmelie, Carmelita, Michèle, Gaëlle et tous ceux qui interviennent dans l’organisation de la grande foire, ceux qui, d’une façon ou d’une autre, permettent sa réalisation, vous invitent à être, vous aussi, citoyens, sans concessions, de cette capitale du livre où plus il y aura de monde plus il y aura de la place.

Réagir à cet article