Les paysans réclament une meilleure distribution des terres agricoles et la réforme agraire dans le pays

Publié le 2017-05-17 | Le Nouvelliste

Economie -

Très remontés contre le président de la République, Jovenel Moïse, des paysans du département du Centre continuent de réclamer la distribution des terres agricoles et un meilleur traitement des dossiers fonciers dans les tribunaux du pays. «Ces inadéquations nous ont réunis cet après-midi. Le défi doit être relevé pour le bonheur des paysans», a déclaré Jodince Jean-Baptiste, membre d'une organisation paysanne à Maïssade, visiblement en colère contre la caravane du changement du président Jovenel Moïse. «Si Jovenel Moïse veut que sa caravane soit un succès, il faut qu’il se penche sur la situation foncière qui est un poison violent pour ceux qui s'attachent à la terre», a déclaré le Maïssadien, lors de la distribution des matériels agricoles par le chef de l’État à Maïssade le week-end écoulé. Et d'ajouter : «Le plan de Jovenel ne passera pas. Les Maïssadiens n'accepteront sous aucune forme l'implantation de zone franche agricole à Savane Diane. Jovenel Moïse veut détruire la terre avec ses produits OGM.» «Je ne comprends pas à quoi va aboutir cette propagande. Les paysans du département du Centre doivent faire obstruction au projet de Jovenel Moïse à Maïssade», a déclaré le député de Mirebalais, Abel Descollines, invité à prononcer un discours au profit des universitaires et journalistes à Hinche, ajoutant que le projet de réhabilitation construction et de construction des infrastructures à Maïssade est un projet bourgeois. Ils veulent vous exproprier. Ils veulent accaparer les terres de Savane Diane pour un projet bourgeois. Je vous promets une lutte sans merci pour faire échec à ce projet bourgeois qui tuera à petit feu les bonnes pratiques agricoles des paysans. Ce que des jeunes présents dans la salle, particulièrement des Maïssadiens, ont applaudi. »Ce coup ne passera pas» , fulminent-ils. Ce que nous attendons de la caravane du changement de Jovenel Moïse, c'est la distribution des terres agricoles, la réforme agraire intégrale, la participation citoyenne dans les prises de décision et la lutte contre la corruption ainsi que la bonne gouvernance, ont-ils ajouté. À La Belle-Onde, localité dépendant de la quatrième section Aguahédionde Rive Gauche, la volée de Jovenel Moïse pour Maïssade en passant par Hinche a fait des gorges chaudes, en raison, surtout,de son discours évoquant le nombre de matériels agricoles distribués à Maïssade et à Bocozelle, cinquième section communale de Saint-Marc. "La Belle-Onde a une forte potentialité agricole. Alors que ses plaines ne sont pas irriguées. Nous réclamons l'irrigation des terres et des matériels», a dit Altéas Édouard, membre du Mouvement des paysans de Papaye, soulignant l'importance de l'agriculture biologique dans la protection de la terre.

Réagir à cet article