Haïti élue membre du conseil d’administration de l’AUF au Maroc

À l’occasion de la 17e Assemblée générale (AG) de l’Agence universitaire de la francophonie, qui s’est tenue du 9 au 12 mai 2017, à Marrakech, au Maroc sur le thème «Construire ensemble le nouvel espace universitaire francophone», Haïti est élue membre du conseil d’administration de l’AUF aux élections de Marrakech, organisées le 12 mai 2017.

Publié le 2017-05-16 | Le Nouvelliste

National -

Ces élections, qui se sont déroulées au Palais des Congrès Mogador Agdal de Marrakech, ont permis au recteur de l’Université Notre-Dame d’Haïti (UNDH), Mgr Pierre André Pierre, soutenu par ses collègues d’Haïti, de la Caraïbe et des Amériques, d’être élu, par consensus général, membre du nouveau conseil d’administration de l’Agence universitaire de la francophonie où ses pairs, à leur première réunion tenue à la clôture de l’Assemblée, l’ont établi administrateur du Bureau dudit conseil d’administration. Quelque 850 universités membres et plus de 650 participants ont participé à ce forum qui était aussi le moment du renouvellement des instances : Conseil d’administration (CA) qui décide des grands choix de l’AUF, Conseil associatif qui décide qui peut appartenir au réseau, Présidence de l’AG, du CA et du Conseil associatif. Sa mission en tant que représentant d’Haïti au sein du conseil d’administration de l’AUF, selon un document acheminé au journal, consiste à contribuer en vue de garantir en tout temps une Agence universitaire tout entière au service de la francophonie. Explicitement, il s’agit, entre autres, de se réunir deux fois l’an avec les autres collègues, dont 16 universitaires des différentes régions du monde et 8 représentants de gouvernements (parmi lesquels la France et le Canada), pour débattre, planifier, orienter et organiser les actions de l’Agence au niveau des pays et des institutions universitaires, ainsi que préparer les assemblées internationales. Ainsi, le nouveau président élu de l’AUF, le professeur Sorin Mihai Cimpeanu, qui est président du Conseil national des recteurs de Roumanie; le professeur Jean-Paul de Gaudemar, de nationalité française, continue sa fonction de recteur de l’Agence pour deux nouvelles années et Alain Grandbois de nationalité canadienne, directeur du Bureau Caraïbe de l’AUF à Port-au-Prince, avec son équipe, incarne la vision et la stratégie de l’AUF auprès de nos universités haïtiennes, regroupées en grande partie dans la CORPUHA. A en croire le recteur de l’Université Notre-Dame d’Haïti (UNDH), Mgr Pierre André Pierre, être membre du conseil d’administration de l’AUF est une position de service qui devrait sans nul doute avoir quelques impacts sur les institutions locales, contribuer à canaliser leur collaboration au sein de l’agence, en même temps que faciliter les échanges entre les universités francophones de la région et de la planète. Cette activité a été aussi marquée par un dîner de gala le jeudi 11 mai et la remise de trois prix. Il s’agit du prix Louis D’Hainaut, qui fut remis à l’Haïtien Ben Manson Toussaint, pour sa thèse en technologie éducative. Il y a aussi le prix des Jeunes chercheurs, qui fut attribué à un trio de Belgique, Suisse et Tunisie, respectivement : François Verheggen, Joël Billieux et Slim Abdelkafi. Le dernier prix El Fasi fut décerné au professeur Samuel Pierre, ancien étudiant du Petit Séminaire Collège Saint-Martial des années 70, devenu « Director of Mobile Computing and Networking » de l’Université de Montréal et également président fondateur de l'Institut des sciences, des technologies et des études avancées d'Haïti (ISTEAH). Ce fut un moment inoubliable. Cette 17e Assemblée générale (AG) de l’Agence universitaire de la francophonie, dirigée par son résident Abdellatif Miraoui et son recteur Jean-Paul de Gaudemar, s’est déroulée en présence de la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Michaëlle Jean.

Réagir à cet article